Passées À venir

Aide aux devoirs : 25 000 étudiants vont bénéficier d'un nouveau coup de pouce

Le gouvernement a décidé d’ouvrir le dispositif « Devoirs faits » à 25 000 étudiants. Dès ce lundi 10 mai, ils pourront donc être rémunérés pour les heures de soutien scolaire qu’ils effectuent avec des collégiens.
Sommaire

La crise sanitaire continue de toucher les jeunes, privant les étudiants de leurs petits boulots et favorisant le décrochage scolaire des collégiens qui ont longtemps suivi des cours à distance. Pour leur permettre de s’aider mutuellement, le dispositif « Devoirs faits », lancé par la ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, est élargi.

Aide aux devoirs : 25&nobreak&000 étudiants vont bénéficier d'un nouveau coup de pouce

Devoirs faits : un dispositif jusqu’ici réservé aux professeurs et assistants d’éducation

« Devoirs faits » permet aux collégiens de bénéficier d’un accompagnement aux devoirs gratuit. Ce temps d’étude est offert en dehors des heures de classe et encadré par des professeurs, des assistants d’éducation ou des volontaires du service civique. Près d’un million d’élèves en ont bénéficié depuis sa création.

Jusqu’ici, seuls les professeurs et assistants d’éducation volontaires pouvaient intégrer le dispositif et obtenir une rémunération en échange de l’aide aux devoirs. C’était sans compter l’annonce de la secrétaire d’État chargée de l'Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, ce dimanche 9 mai : « Nous avons décidé de l’ouvrir aux étudiants ».

25 000 étudiants tuteurs et bénévoles vont en bénéficier

Concrètement, ce nouveau coup de pouce profitera dans un premier temps à 25 000 étudiants, dont :

  • 10 000 tuteurs d’élèves via le dispositif « Cordées de la réussite » ;
  • 15 000 bénévoles dans des associations d’aide aux devoirs.

Pour l’instant, seulement 1 % des étudiants en France sont donc concernés par la mesure, laissant au gouvernement une certaine marge de progression. « C’est une belle jauge. Il s’agit d’une première mouture qui, si elle réussit, peut être élargie et pérennisée », a assuré Nathalie Élimas. À partir de ce lundi 10 mai, ils recevront un mail d’information les invitant à postuler dans le collège où ils sont déjà tuteurs. Les heures d’aide aux devoirs pourront se faire en présentiel dans l’établissement ou en visioconférence.

En échange du soutien scolaire dispensé aux collégiens, les étudiants seront rémunérés 15,99 euros brut de l’heure, soit un peu plus de 12 euros net. Ce salaire demeure quelque peu inférieur à celui proposé par des entreprises spécialisées dans l’aide aux devoirs, qui s’élève à 16 ou 17 euros de l’heure.