Passées À venir

Arnaque au dépannage à domicile : Multiplication des plaintes en Île-de-France

Les dépannages à domicile constituent le domaine de prédilection de certains professionnels peu scrupuleux qui pratiquent des tarifs non justifiés, surtout en région parisienne où le phénomène est en hausse.
Sommaire

Pour lutter contre les arnaques de travaux de dépannage à domicile qui ne cessent de progresser, les équipes de la répression des fraudes de Paris ont mis en place une campagne de sensibilisation intitulée « Faites-vous dépanner. Pas arnaquer. »

Arnaque au dépannage à domicile : Multiplication des plaintes en Île-de-France


Des tarifs exorbitants

Certains pseudo-dépanneurs en plomberie ou en électricité abusent de l’urgence de certaines situations, comme des fuites d’eau ou des serrures coincées, pour facturer des prestations banales à des tarifs exorbitants. Ces professionnels peu scrupuleux facturent en moyenne 3 000 € pour une intervention.

En 2018, en Île-de-France plus de 1 600 plaintes ont été comptabilisées. En 2017, ce chiffre s’élevait à 1 000 environ.

Des techniques publicitaires bien rodées

Des méthodes publicitaires très astucieuses sont mises en œuvre par ces dépanneurs.

L’une des techniques couramment utilisées consiste à mettre, dans les boîtes aux lettres, des tracts sur lesquels figurent les couleurs du drapeau tricolore et les numéros d’urgence comme ceux de la police ou des pompiers. Il est recommandé de jeter ce genre de prospectus.

L’achat de référencement sur internet est également une autre méthode mise en œuvre par ces entreprises frauduleuses. Cette technique leur permet de se positionner sur les moteurs de recherche.

Ces dépanneurs savent s’adapter aux différentes situations. Ils n’hésitent pas à changer de zone lorsqu’ils sont dans le viseur de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations).

Vérifier la crédibilité du dépanneur

Le 26 septembre dernier, 40 000 dépliants sur lesquels figurent des conseils pratiques ont été distribués par des associations de consommateurs et des bailleurs sociaux dans certaines gares et stations de métro d’Île-de-France. Parmi les recommandations :

  • « Avant toute intervention, demandez à consulter les tarifs et exigez un devis détaillé et écrit ; ne signez aucun devis qui vous paraisse démesuré »
  • « N’acceptez pas des réparations au motif qu’elles seront prises en charge par votre assureur »
  • « N’acceptez que les travaux d’urgence, les prestations supplémentaires pourront être effectuées plus tard », etc.

La campagne a également été diffusée dans la presse régionale et dans les lieux publics.



Les seniors, principale cible des dépanneurs

Les seniors et les personnes vulnérables sont particulièrement visés par ces pseudo-dépanneurs qui vont jusqu’à faire de l’abus de faiblesse. De nombreuses personnes âgées se sont retrouvées en grande difficulté financière après avoir fait intervenir un dépanneur.

Le principal problème est que les tarifs de dépannage sont libres. Si vous êtes victimes d’une escroquerie, n’hésitez pas à vous rapprocher de la DDPP.