Augmentation de loyer : comment calculer la révision du loyer avec l’IRL ?

La hausse des loyers est encadrée par des règles strictes. De combien peut-il augmenter tous les ans ? Comment effectuer le calcul ? Où trouver l’indice de référence des loyers ?

L’augmentation des loyers de résidences principales, qu’elles soient meublées ou non, est encadrée par des règles strictes. De combien votre loyer peut-il augmenter chaque année ? Comment effectuer le calcul ? Où trouver l’indice de référence des loyers (IRL) ?

Augmentation de loyer : comment calculer la révision du loyer avec l’IRL ?

Pas d’augmentation de loyer possible si ce n’est pas précisé dans le bail

À la signature de votre contrat de location, vérifiez la présence ou l’absence de la « clause de révision » du loyer de votre habitation. C’est cette clause, et seulement celle-ci, qui permettra éventuellement à votre propriétaire, s’il le décide, d’augmenter le tarif de votre loyer.

Cette augmentation ne pourra pas dépasser la hausse de l’indice de référence des loyers (IRL).

Calculer la hausse de votre loyer

Pour effectuer ce calcul, vous devez être en possession du montant de votre loyer, de l’IRL du trimestre de référence et de l’IRL du même trimestre de l’année précédente.

Le calcul étant le suivant : votre loyer actuel x IRL du trimestre de référence du contrat / IRL du même trimestre de l’année précédente = votre nouveau loyer

Pour vous assister dans ce calcul, vous pouvez effectuer ici une simulation d’augmentation de loyer en ligne.

Qu’est-ce que l’IRL de référence ?

Où trouver l’indice de référence des loyers ? La valeur de l’IRL est consultable en ligne sur le site de l’INSEE où sont mentionnés également les indices de l’année précédente. Elle est publiée chaque trimestre.

L’IRL de référence est l’IRL que le bailleur et le locataire décident conjointement de prendre en compte. Il peut être mentionné dans le contrat lors de la signature du bail si c’est une date choisie par les signataires. Il peut aussi s’agir de l’IRL du trimestre de la fin du bail. À défaut de toute mention concernant l’IRL de référence, on choisira l’IRL publié en dernier avant la signature du bail.

 




Les actualités connexes