Passées À venir

Automobilistes : ce qui change en 2021

Qu’est-ce qui va impacter la vie des conducteurs en 2021 ? On fait le point.
Sommaire

De nouvelles mesures vont entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2021. D’autres auront des effets sur la vie des automobilistes plus tard dans l’année.

Automobilistes : ce qui change en 2021

Ce qui change dès le 1er janvier 2021

Le retour au 90 km/h sur certaines routes

Depuis 2019, les présidents des départements peuvent décréter le retour du 90 km/h sur le réseau départemental. En décembre, 240 km de routes d’Eure-et-Loir et 5 284 km de routes d’Allier sont ainsi repassés à une vitesse maximale autorisée de 90 km/h. Dès le 1er janvier 2021, ce sera le tour de 225 km de routes de l’Aube puis dans les semaines qui suivent de 228 km de routes de Mayenne.

Malus : un nouveau barème

Dès le 1er janvier 2021, les véhicules qui rejettent 133 g CO2/km vont intégrer le barème du malus écologique. Rappelons que cette année, le seuil était fixé à 138 g. Et pour les plus gros pollueurs, le malus passe de 20 000 euros à 30 000 euros.

En revanche, 2021 marquera la fin du malus sur les véhicules d’occasion. L’an prochain, le malus annuel sur les modèles les plus polluants de 160 euros et la surtaxe sur les véhicules puissants seront également supprimés.

Un nouveau calcul pour la taxe sur les véhicules de société

La taxe sur les véhicules de société va être calculée différemment à partir du 1er janvier 2021. Désormais, le montant sera évalué en fonction des émissions de CO2 au gramme près. Et le barème commence à 21 g CO2/km. La taxe sera de 17 euros. Certains professionnels vont profiter de cette nouvelle grille, d’autres paieront un prix plus élevé qu’auparavant.

Prix des carburants : finalement pas de hausse des taxes

L’avantage fiscal sur le sans-plomb 95 E10 ne sera finalement pas supprimé. Alors que le gouvernement en avait parlé lors de la première présentation du projet de loi de finances 2021, l’exécutif a fait marche arrière. Mais ce n’est pas pour autant que les prix des carburants n’augmenteront pas en 2021. En cause ? Une possible reprise de l’activité économique mondiale après la crise entraînant une hausse de la demande de pétrole et de fait des prix à la pompe.

Les changements pour les automobilistes dans le courant de l’année

Une hausse des prix des péages

Comme chaque année, sauf en 2015, les tarifs des péages vont augmenter dès le 1er février. Les automobilistes devraient payer en moyenne 0,44 % de plus qu’en 2020. Ce serait la plus faible hausse depuis le début des années 2000, mais elle se situerait au-dessus du niveau de l’inflation. Il ne reste plus qu'au gouvernement de valider ces nouveaux tarifs.

Plus de radars en France

2021 devrait être l’année du retour massif du radar. Actuellement, 4 046 radars sont répartis dans les quatre coins du territoire. Le gouvernement prévoit d’atteindre les 4 700 radars à la fin de l’année 2021. Pour arriver à cet objectif, le nombre de voitures radars va augmenter. Les radars urbains qui permettent de détecter plusieurs types d’infraction, comme le non-port de la ceinture, vont également voir le jour. À noter que les maires pourraient directement installer les radars sans avoir un accord du préfet. Côté des dépenses : 43,25 millions d’euros vont financer l’achat et le déploiement des appareils.

De nouvelles zones à faibles émissions

Rouen-Normandie, Aix-Marseille-Provence, Strasbourg, Montpellier-Méditerranée, Nice-Côte d’Azur, Toulon-Provence Méditerranée, Toulouse. C’est la liste des agglomérations qui vont mettre en place des zones à faibles émissions en 2021. Concrètement, les véhicules les plus polluants seront exclus de ces zones et des restrictions de circulation pourront être instaurées de manière temporaire. Actuellement, il existe 4 zones à faibles émissions : la métropole de Lyon, la ville de Paris, la métropole du Grand Paris et Grenoble-Alpes-Métropole.

Dès le 1er juillet 2021 : un nouveau barème pour le bonus écologique et plus de prime à la casse pour les véhicules diesel

Les règles d’attribution du bonus écologique vont changer dès le mois de juillet 2021. De manière générale, le nouveau barème est moins avantageux. Pour les voitures de moins de 45 000 euros, le bonus s’élèvera à 6 000 euros. Entre 45 000 et 60 000 euros, ce sera 2 000 euros et pour les voitures hybrides rechargeables, le bonus se fixe à 1 000 euros.

Autre nouveauté à partir du 1er juillet 2021 : les véhicules diesel ne pourront plus être éligibles à la prime à la casse. La raison ? Les voitures ayant le Crit’air 2 sont exclues du nouveau dispositif. Et cela concerne donc tous les moteurs diesel.

Les pneus hiver obligatoires dès le 1er novembre 2021

Un décret publié au Journal Officiel va permettre aux préfets d’obliger les automobilistes à équiper leurs véhicules en pneus hiver à partir du 1er novembre 2021. En tout, 48 départements sont concernés. Et les élus pourront déterminer les routes sur lesquelles l’usage de pneus hiver sera obligatoire. Les voitures, mais aussi les camions sont concernées par ce décret.