Passées À venir

Bilan de la téléconsultation médicale 1 an après sa mise en place

Une année après sa mise en place, la télémédecine connait des débuts timides. Les professionnels de santé et les patients commencent à s’approprier cette technologie pour faire face aux déserts médicaux et aux délais d’attente excessifs.
Sommaire

C’est une petite révolution dans le monde la santé ! Depuis le 15 septembre 2018, les patients ont la possibilité de consulter leur médecin à distance, au moyen de la vidéotransmission. Sous certaines conditions, la téléconsultation est prise en charge par l’Assurance maladie : être passé par son médecin traitant pour que l’acte se déroule au sein du parcours de soins coordonné et être connu du médecin qui réalisera la consultation à distance. Quel est le bilan un an après sa mise en place ?

Bilan de la téléconsultation médicale 1 an après sa mise en place


Une pratique qui peine à décoller

Selon les données de l’Assurance maladie, plus de 60 000 téléconsultations à 25 euros chacune ont été remboursées durant l’année écoulée.

Ce chiffre reste néanmoins très éloigné des 350 millions de rendez-vous physiques qui ont lieu chaque année dans les cabinets médicaux, mais aussi des objectifs ambitieux du gouvernement qui prévoyait 500 000 actes en 2019.

Au cours des 6 premiers mois qui ont suivi le lancement de la téléconsultation, 8 000 actes ont été réalisés. Le rythme s’est ensuite accéléré. Au total, 1 600 médecins libéraux ou cabinets médicaux ont réalisé des consultations à distance et près de 50 % de ces actes ont été pratiqués en région parisienne. Deux tiers des patients étaient des femmes.

Ce service de téléconsulation tend à se développer, mais reste tout de même très marginal pour le moment.

De nombreux acteurs ont investi le marché de la téléconsultation

Doctolib fait partie des acteurs qui ont investi le marché. Selon le leader de la prise de rendez-vous médicaux en ligne, 40 000 consultations à distance prises en charge par l’Assurance maladie auraient été réalisées depuis leur plateforme de téléconsultation.

D’autres acteurs comme Livi par exemple, propose des téléconsultations dans tout l’hexagone, réalisées par des médecins situés à Créteil. Leurs actes ne sont toutefois pas remboursés par l’Assurance maladie.