Passées À venir

CAF : les allocataires exaspérés après des bugs en série

Des milliers d’allocataires de la CAF constatent depuis quelques mois des anomalies concernant leurs aides : retards de paiement, erreurs dans les versements, demandes de remboursement qui n’ont pas lieu d’être, etc. Quelle est l’origine de ces bugs en série ? Combien de dossiers sont touchés ?
Sommaire

Alors que des milliers de Français comptent sur le versement de leurs allocations pour boucler leurs fins de mois, la CAF rencontre des bugs en série. En conséquence, les allocataires pénalisés comme les salariés sont sous tension. Explications.

CAF : les allocataires exaspérés après des bugs en série

Bugs en série : la réforme des APL mise en cause

La Caisse d’allocations familiales (CAF) fait actuellement face à des dysfonctionnements qui pénalisent les allocataires. Ils sont nombreux à ne pas avoir touché le versement de leurs aides ou avec un certain retard. Pour d’autres, le dossier, bien qu’il soit éligible, est rejeté. Et enfin, ils sont quelques-uns à recevoir des demandes de remboursement injustifiées. Mais tous ces bugs ont bel et bien une explication ou plutôt un coupable : la réforme des APL. Lancée le 1er janvier 2021, elle a instauré un nouveau mode de calcul « en temps réel » pour les aides au logement (APL, ALS, ALF). Concrètement, le montant de ces aides est désormais basé sur les revenus des 12 derniers mois et non plus sur ceux perçus deux ans auparavant.

Sauf que ce nouveau mode de calcul, associé à la mise en place d’un système informatique flambant neuf, a semé la pagaille. Les erreurs ne cessent de s’accumuler et les dossiers, habituellement traités en 15 jours, se retrouvent bloqués pendant des mois. Le problème est que ces dysfonctionnements du système ne se limitent pas aux demandes d’aides au logement. En effet, des difficultés sont également constatées sur les dossiers de prime d’activité, RSA et beaucoup d’autres prestations.

En interne, les équipes sont mobilisées et la direction assure que ces bugs en cascade sont «  em>en passe d’être résolus ».

Des allocataires exaspérés et des employés débordés

Entre 120 000 et 150 000 dossiers ont été touchés par ces anomalies, ce qui correspond à près de 2 % des allocataires. Ces derniers, désemparés par la situation, témoignent sur les réseaux sociaux.

Confrontés à la détresse des allocataires, les agents de la CAF font leur possible pour trouver des solutions. Mais face aux bugs si nombreux, les salariés sont complètement débordés.

Pour l’heure, 32 000 dossiers sont toujours en cours de résolution.