Passées À venir

Commerces : versement de l'aide aux stocks le 25 mai

Le coup de pouce promis par le gouvernement pour soutenir les commerçants touchés par la crise sanitaire sera versé le 25 mai.
Sommaire

En raison de l’épidémie de Covid-19, les commerces ont maintenu leurs portes closes pendant de nombreux mois. Entre restrictions et fermetures successives, les marchandises se sont accumulées dans les réserves. Et ces stocks ne peuvent plus être écoulés du fait de la nature saisonnière des produits. Pour les commerçants, les pertes financières qui en découlent sont importantes.

Commerces : versement de l’aide aux stocks le 25 mai

Quel est le montant de ce coup de pouce ?

Le ministère de l’Économie avait annoncé le 31 mars 2021 le versement d’une aide en faveur des commerces qui ont accumulé des stocks saisonniers conséquents. Le 4 mai, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont apporté quelques précisions concernant ce dispositif et divulgué la date de versement fixée au 25 mai.

Concrètement, cette aide aux stocks s’adresse aux commerces du secteur de l’habillement, de la chaussure, de la maroquinerie, du sport et des articles de voyage. Son montant s’élève à 80 % de l’aide perçue au titre du fonds de solidarité du mois de novembre 2020. Toutefois, les entreprises qui réalisent plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires par mois ne sont pas concernées par cette mesure. Comme le précise un décret publié au JO le 16 mai, les pertes dues aux stocks invendus seront prises en charge dans le cadre du dispositif des coûts fixes.

Selon le ministère de l’Économie, 36 000 entreprises de moins de 50 salariés devraient en bénéficier. En moyenne, le montant de l’aide aux stocks sera de 5 600 euros par commerce.

Un versement automatique de l’aide aux stocks le 25 mai

Ce coup de pouce sera versé automatiquement ce mardi 25 mai. Les commerces éligibles n’ont donc aucun formulaire à remplir ou démarche quelconque à accomplir. Le versement est effectué par les services de la Direction générale des finances publiques (DGFIP).

À noter que ce dispositif s’ajoute aux autres aides instaurées par le gouvernement pour faire face à la crise sanitaire, dont l’activité partielle ou le prêt garanti par l’État.

Soldes d’été : les commerçants indépendants en faveur d’un report

En parallèle du versement de l’aide aux stocks, des fédérations de petits commerces réclament un report des soldes d’été, prévus du 23 juin au 20 juillet. En 2020, la question d’un maintien ou d’un décalage s’était soldée par un report de trois semaines.

Si aucune décision n’a pour l’instant été prise du côté de l’exécutif, la Confédération des indépendants et la Fédération nationale de l'habillement ont justifié par écrit leur volonté de reporter les soldes d’été. Entre autres, les petites boutiques souhaitent avoir plus de temps pour écouler leurs stocks sans brader leurs produits.

D’un autre côté, les grandes enseignes semblent plutôt en faveur d’un maintien de la date initiale, afin de casser les prix rapidement et vendre le plus possible.