Passées À venir

Covid-19 : la stratégie de vaccination présentée par la Haute Autorité de Santé (HAS)

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié lundi 30 novembre 2020 ses recommandations au sujet de la stratégie de vaccination. La priorité est donnée aux personnes les plus vulnérables et aux professionnels de santé. Explications.
Sommaire

La campagne de vaccination prévue par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 commence à se préciser. En début de semaine, la Haute Autorité de santé a divulgué les premières recommandations pour répondre à une grande question : qui vacciner en premier ? L’enjeu est double, puisqu’il est important de « réduire les hospitalisations et les décès et maintenir les activités essentielles du pays, particulièrement celles du système de santé pendant l’épidémie ».

Covid-19 : la stratégie de vaccination présentée par la Haute Autorité de Santé (HAS)

Les deux critères pour définir les publics prioritaires

L’arrivée des premières doses de vaccin se profile en France. En attendant leur mise en circulation, le gouvernement doit mettre en place la campagne de vaccination en identifiant les publics prioritaires. À cet effet, la HAS a élaboré une stratégie préliminaire qui prend en compte deux critères : « le risque de faire une forme grave de la Covid-19 et le risque d’exposition au virus ». Les personnes âgées, les personnes vulnérables et les professionnels de santé seront les premiers concernés par la vaccination sur la base du volontariat.

Une stratégie en plusieurs étapes

La HAS évoque une stratégie de vaccination en cinq étapes sous réserve du nombre de doses disponibles. Durant les trois premières, elle s’adressera aux personnes les plus à risque afin de désengorger les hôpitaux.

Première étape : les personnes âgées et les professionnels en Ehpad

Les personnes âgées qui résident en Ehpad ou tout autre établissement d’hébergement collectif seront vaccinées en priorité. En effet, avec « un tiers des décès » ces lieux sont particulièrement touchés par l’épidémie. Pour les protéger, les professionnels de santé travaillant dans ces établissements feront également partie des publics prioritaires. Au total, la première phase englobera près d’un million de personnes.

Deuxième étape : les personnes de plus de 65 ans et les professionnels de santé

Selon la HAS, la deuxième étape sera menée à bien à condition de recevoir de nouvelles doses. Elle recommande alors de « vacciner les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans. » Elle devrait également comprendre les professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en particulier ceux âgés de plus de 50 ans ou présentant une comorbidité.

Troisième étape : les personnes de plus de 50 ans

La troisième étape regroupera les personnes de plus et de moins de 50 ans risquant de développer une forme grave et les professionnels qui exercent dans des secteurs essentiels au fonctionnement du pays.

Quatrième étape : les personnes vulnérables ou précaires

La quatrième étape permettra d’inclure une plus grande partie de la population et notamment de mettre l’accent sur « les personnes fortement exposées au virus du Sars-Cov-2 et qui n’auraient pas été vaccinées antérieurement ». Les professionnels régulièrement en contact avec du public et les personnes précaires seront concernés.

Cinquième étape : les personnes de plus de 18 ans

Lors de la dernière étape, les personnes de plus de 18 ans ne présentant pas de pathologie chronique pourront être vaccinées.