Passées À venir

Covid-19 : tout ce qu'il faut savoir sur le vaccin Johnson & Johnson

Janssen, la filiale belge du laboratoire américain Johnson & Johnson, vient de recevoir l’autorisation de la Haute Autorité de santé (HAS) pour son vaccin contre la Covid-19.
Sommaire

La Commission européenne et l’Agence européenne des médicaments (EMA) avaient déjà approuvé sa mise sur le marché le 11 mars, faisant de Johnson & Johnson le 4e vaccin approuvé en Union européenne.

Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir sur le vaccin Johnson & Johnson

Quelles sont les particularités de Johnson & Johnson ?

Ce nouveau vaccin présente des avantages évidents qui pourront grandement faciliter la campagne de vaccination.

Température de conservation

La température de conservation adéquate de Johnson & Johnson se situe entre + 2 °C et + 8 °C. Les congélateurs spéciaux nécessaires aux autres vaccins s’avérant inutiles, la chaîne logistique peut être gérée plus souplement, en toute sécurité. Le vaccin peut ainsi être conservé dans un simple réfrigérateur pour une durée de 3 mois.

Dose unique

La dose unique est l’avantage phare de ce vaccin. Réduction des coûts et des durées de campagne de vaccination, c’est un tour de force auquel nul autre laboratoire n’est parvenu jusqu’à présent.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué cette avancée en commandant 500 millions de doses du vaccin, dans le cadre de l’initiative Covax. Dans certains pays défavorisés où les déplacements peuvent s’avérer difficiles, les populations recevront plus aisément un vaccin monodose.

Le sérum de Janssen est-il efficace ?

Le vaccin miracle ? Beaucoup s’interrogent sur l’efficacité de ce nouveau vaccin, fabriqué à base d’adénovirus humain.

Taux d’efficacité

Testé sur environ 40 000 personnes, Johnson & Johnson affiche des résultats encourageants. Le sérum évite 66 % des formes symptomatiques de la Covid-19, un pourcentage relevé à 76 % pour les formes sévères et à 96 % pour les cas nécessitant une hospitalisation.

Quid de l’efficacité contre les variants ?

Les tests ont été menés aux États-Unis, au Brésil et en Afrique du Sud, avec des résultats similaires. Cela signifie que le vaccin Johnson & Johnson est efficace contre certains variants redoutés du virus. Par conséquent, la Haute Autorité de santé (HAS) préconise de l’utiliser dans les régions où la circulation de ces variants est importante.

Durée de l’immunité

Une seule dose est-elle suffisante pour que l’immunité perdure ? Du 14e au 28e jour, les effets du vaccin gagnent en puissance. Par la suite, les essais cliniques ont prouvé que l’immunité perdure au moins jusqu’à la 12e semaine après injection.

Si cela semble bien peu, les autres laboratoires n’ont pas non plus réussi à établir une durée d’immunité déterminée. Pour l’heure, aucun recul des anticorps n’a été observé au bout de 3 mois chez Johnson & Johnson.


Mise en circulation

Le sérum de Janssen sera destiné à tous les adultes, y compris les plus âgés.

Quels effets secondaires ?

À l’instar des autres vaccins déjà en circulation, les effets secondaires sont :

  • douleur dans la zone de l’injection ;
  • maux de tête ;
  • fatigue ;
  • douleurs musculaires.

Un cas de grave réaction allergique (anaphylaxie) a été observé lors des essais cliniques.

Échéance de livraison

Bémol : à peine autorisé, Johnson & Johnson affiche déjà un retard de livraison. Il faudra attendre le mois d’avril (vraisemblablement en milieu ou fin de mois) pour recevoir les premières doses au sein de l’Union européenne.

À ce rythme, les 55 millions de doses prévues au deuxième trimestre 2021 arriveront-elles en temps et en heure ?