Dentiste : les prix des soins et prothèses dentaires en 2018

Les taux de remboursement et les plafonds des prothèses et soins dentaires pour 2018-2019. Quelles sont les nouvelles mesures qui s'appliquent aux bénéficiaires de la CMU-C et de l'ACS ?

Mis en place par le ministère de la Santé, un nouveau dispositif portant sur la prise en charges des soins dentaires devait être appliqué durant quatre ans à partir du 1er janvier 2018. Il visait à revaloriser progressivement les soins bucco-dentaires fréquents et à plafonner, de manière dégressive, les actes soumis à entente directe (tarifs librement établis) relatifs aux prothèses dentaires. Au final, la baisse des tarifs des soins et des prothèses dentaires prévue pour janvier 2018 vient d'être reportée d'un an. Des négociations entre mutuelles, professionnels et Assurance maladie vont reprendre à la rentrée.

Cependant, des nouvelles mesures pour améliorer la prise en charge des bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS ont été adoptées et entreront, quant à elles, bien en vigueur le 1er octobre 2017.

Dentiste : les prix des soins et prothèses dentaires en 2018

La baisse des tarifs des prothèses dentaires reportée à 2019

Votre reste charge devait progressivement baisser sous l’effet conjugué de l’augmentation de la base des remboursements et de la baisse des plafonds. Les nouveaux tarifs des prothèses (couronnes et bridges) prévoyaient de plafonner de manière dégressive de 2018 à 2021 le coût d’une couronne céramométallique à 550 € en 2018, 530 € en 2019 et à 510 € en 2020. Le coût d’une couronne en céramique à 590 € en 2018 et à 550 € en 2020. Toutefois, dans certains départements (Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Yvelines, Guadeloupe, Guyane et Martinique), ces barèmes devaient être plus élevés. Puis, le plafond de la couronne céramométallique de 700 € en 2018 devait baisser progressivement jusqu’à 610 € en 2021.

La base de remboursement des couronnes devait être augmentée. Il prévoyait de la passer de 107,50 € aujourd’hui, à 112,50 € en 2018 et à 120 € en 2019. La base de remboursement de l’inlay et l’onlay 3 faces actuellement fixée à 40,97 € devait atteindre 120 € en 2019. La couronne transitoire, non remboursée actuellement, devait être prise en charge sur la base de 25 € à compter de 2018.

Toutes ces mesures sont reportées à janvier 2019.

La revalorisation des tarifs des soins courants reportée également à 2019

Si les prix d’une consultation, d’un détartrage ou d’une radiographie ne changent pas, une revalorisation progressive était prévue pour certains soins conservateurs. Ainsi, pour le traitement d’une « carie 3 faces et plus » facturé 40,97 € en 2017, vous deviez régler 67,33 € en 2021.

Les mesures pour les bénéficiaires de la CMU-C et de l’ACS sont maintenues

Dès le 1er octobre 2017, entreront en vigueur de nouvelles mesures pour les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et les titulaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS).

Les plafonds des actes relatifs aux prothèses vont être revalorisés en trois étapes : entre le 1er octobre 2017 et le 21 décembre 2017, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018, et à partir du 1er janvier 2019. Pour une couronne céramométallique, le plafond actuel de 375 € sera revalorisé à 410 € au 1er octobre 2017. Il restera stable jusqu’en 2019. En revanche, pour cette prothèse, la part respective des tarifs responsabilité (pris en charge par l’Assurance maladie) et des forfaits CMU-C va évoluer durant cette période. Ainsi, au 1er janvier 2018, pour une couronne céramométallique, le tarif de responsabilité sera de 112,50 € et le forfait CMU-C de 297,50 € pour un tarif maximum autorisé de 410 €. Puis, au 1er janvier 2019, le tarif de responsabilité s’élèvera à 120 € et le forfait CMU-C à 290 € pour un tarif maximum autorisé de 410 €.

Les tarifs plafonds applicables aux soins dentaires des bénéficiaires de la CMU-C seront également appliqués aux soins dentaires des titulaires de l’ACS, pour lesquels les tarifs étaient libres. Enfin, la prise en charge complète sera étendue à des actes supplémentaires (inlay-onlay...).

Les mesures ciblant spécifiquement certaines catégories de patients retardées

Un examen bucco-dentaire de suivi devait être pris en charge à 100 % pour les jeunes dans l’année suivant leur 21e et 24e anniversaire.

Plus longues et plus complexes, les consultations pour des patients atteints de handicap mental ou psychique sévère ne seront pas revalorisées à 60 € en 2018. Cette mesure concernait les patients bénéficiaires de l'AEEH (allocation d'éducation de l'enfant handicapé) ou de la PCH (prestation de compensation du handicap).

 




Les actualités connexes
Les jours fériés 2017 2018 2019
Les jours fériés 2017 2018 2019
Consultez les jours fériés en 2017, 2018 et 2019 pour organiser vos vacances et vos ponts : lundi de Pâques et de Pentecôte, Ascension, Assomption, fête nationale et du travail, Toussaint, Armistice 1918 et 1945, Noël et jour de l'an