Passées À venir

Duoday 2018 : travailler en binôme une journée avec une personne handicapée

Duoday, une opération qui se déroule en France pour la 3e année consécutive permet de sensibiliser les gens au handicap de façon positive, dans le partage d’expériences. De quoi s’agit-il ?
Sommaire

Jeudi 26 avril 2018, l’opération Duoday se déroule pour la 3e année consécutive et va permettre à des personnes valides volontaires d’accueillir une personne en situation de handicap pour travailler en binôme toute une journée. Cela concerne aussi bien les entreprises que les administrations. Le point sur cette opération.

Duoday 2018 : travailler en binôme une journée avec une personne handicapée



Duoday en quelques chiffres

Cette opération a été mise en place pour la première fois en Irlande et a depuis été reprise par plusieurs pays européens. C’est en 2016 qu’a eu lieu la première édition française, organisée par un ESAT (Établissement et services d’aide par le travail) de la région Lot-et-Garonne.

En 2016, il y avait eu 80 binômes de créés dans 28 établissements, puis en 2017, 179 duos dans 93 entreprises ou collectivités et pour 2018, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, espère que beaucoup d’entreprises vont participer, car l’objectif est maintenant de « déployer [cette opération] au niveau national] ».

La journée Duoday permet d’offrir « une visibilité positive au handicap, afin d’en finir avec le sentiment compassionnel, voire stigmatisant, qu’il inspire » explique Mme Cluzel. Pour les entreprises et administrations qui participent, il s’agit de « comprendre le handicap et de sensibiliser les collaborateurs à son inclusion dans leur environnement de travail », ajoute-t-elle dans une lettre envoyée à la presse.

Des personnalités s’engagent

Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est engagé à recevoir une personne ainsi que plusieurs membres du gouvernement. Sophie Cluzel, bien entendu, mais aussi le Premier ministre Édouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Dans la Loire, deux députés ont accepté de participer au DuoDay, Julien Borowczyk et Jean-Michel Mis. Ce dernier passera la journée avec Quentin Granjon, qui est porteur d’autisme léger. Quentin montrera son métier à l’élu (il travaille sur une presse hydraulique) et le foyer où il vit. Quentin sera ensuite invité à partager le déjeuner de Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au numérique.

Cette opération sera également relayée dans les médias où des duos sont annoncés sur Canal+, TF1 ou France Télévision. Louis Bodin sur TF1 présentera la météo aux côtés de Dorine Bourneton, la première femme au monde voltigeuse et paraplégique. Sur LCI, Pascale de La Tour-du-Pin sera accompagnée d’Arnaud Delacomptée, un jeune étudiant en situation de handicap, dans sa matinale. Arnaud présentera une chronique avec Benjamin Cruard. Les animateurs Cyril Hanouna, Marc-Olivier Fogiel ou encore Yves Calvi ont également prévu d’avoir un binôme.