Passées À venir

L'Éco-score, un nouvel indicateur pour évaluer l'impact environnemental des produits alimentaires

Des acteurs de l’alimentation, dont Marmiton, Yuka ou encore FoodChéri ont lancé l’Éco-score, un indicateur permettant de mieux informer les consommateurs de l’impact environnemental des produits.
Sommaire

Les Français sont de plus en plus attentifs à la qualité des produits qu’ils achètent. S’ils peuvent déjà se fier au Nutri-score, de nouveaux indicateurs commencent à voir le jour, le plus récent étant l’Éco-score. Celui-ci fait d’ailleurs d’une pierre deux coups : il oriente les consommateurs vers des produits plus respectueux de l’environnement et incite les industriels à changer leurs méthodes de production.

L’Éco-score, un nouvel indicateur pour évaluer l’impact environnemental des produits alimentaires

Une initiative privée à l’origine de l’Éco-score

L’Éco-score est le résultat de deux années de travail menées par des acteurs privés, principalement tournés vers le numérique comme Yuka, Open Food Facts, Etiquettable, La Fourche, FoodChéri ou Marmiton. Pour concrétiser leur projet, ils se sont appuyés sur l’expérience de l’ADEME et les données figurant dans sa base Agribalyse. L’ambition qui rassemble tant d’acteurs est de créer un outil transparent capable de guider les consommateurs dans leurs achats. C’est désormais chose faite avec le lancement de l'Éco-score, qui permet de connaître d’un simple coup d’œil l’impact environnemental du produit.

L’indicateur fait écho à de nombreuses initiatives similaires, abordées lors de la Convention citoyenne pour le climat. Le gouvernement a notamment 9 projets de score environnemental en attente qui devraient être lancés dans les mois à venir.

Les consommateurs peuvent d’ores et déjà retrouver l’Éco-score sur l’application d’Open Food Facts avec près de 240 000 produits répertoriés et sur les sites fondateurs (les recettes de Marmiton, les plats à emporter de FoodChéri, etc.). Par contre, il ne sera pas accessible sur Yuka avant le mois de février.

Comment sont évalués les produits ?

Le nouvel indicateur prend la forme d’une note allant de A à E, accompagné d’un code couleur du vert au rouge. Elle se base sur l’analyse du cycle de vie des produits, qui comprend la production, le transport et la fabrication des emballages.

L’Éco-score, un nouvel indicateur pour évaluer l’impact environnemental des produits alimentaires

Un système de bonus-malus

Des dizaines d’organisations de protection de l’environnement (WWF, Greenpeace, etc.) et de consommateurs (UFC-Que choisir) ont contesté les données de la base Agribalyse, en assurant qu’elles favorisent l’agriculture intensive et des modes de production industriels. Pour pallier ces limites, un système de bonus-malus est inclus dans le calcul de la note et se fonde sur 6 critères différents :

  • la présence d’un label certifié parmi les 13 labels pris en compte (Bio, Label Rouge, commerce équitable, etc.) ;
  • la provenance des produits ;
  • la politique environnementale du pays producteur ;
  • la saisonnalité des ingrédients ;
  • la recyclabilité de l’emballage ;
  • l’impact sur la biodiversité.

Avec l’Éco-score, vous apprendrez entre autres que la célèbre pâte à tartiner Nutella a reçu la note de C avec plusieurs malus pour sa politique environnementale ainsi que son bouchon et son opercule non recyclables.