Passées À venir

Élections régionales et départementales : tout savoir sur ces deux scrutins

Les 20 et 27 juin, les électeurs devront élire leurs nouveaux conseillers départementaux et régionaux. À un peu plus de 2 semaines du premier tour, on fait le point sur ces deux élections.
Sommaire

Reportées en raison de l’épidémie de Covid-19, les élections départementales et régionales auront finalement lieu les 20 juin (premier tour) et 27 juin (second tour). Alors que la campagne officielle a commencé ce lundi 31 mai 2021, voici ce qu’il faut savoir sur ces deux scrutins.

Élections régionales et départementales : tout savoir sur ces deux scrutins

Qui va-t-on élire lors des élections départementales et régionales ?

Ces deux élections qui se déroulent le même jour vont permettre d’élire 1 757 conseillers régionaux et 4 056 conseillers départementaux.

Concrètement, les élections régionales vont se dérouler dans les 12 régions situées en métropole, ainsi qu’à La Réunion et en Guadeloupe. Les électeurs vivant en Corse, en Guyane et en Martinique vont, quant à eux, voter pour des collectivités uniques qui ont les compétences des conseils régionaux associées à celles des conseils départementaux.

De plus, les 95 conseils départementaux vont également devoir être renouvelés. Il existe, là encore, des exceptions : la Nouvelle-Calédonie, les collectivités d’outre-mer, la ville de Paris et la métropole de Lyon ne sont pas concernées par les élections départementales, car elles ont un statut particulier.

Quels critères pour se présenter ?

Pour se présenter, les candidats doivent avoir 18 ans révolus le jour des élections. Il faut également être inscrit sur les listes électorales. Habiter dans le département ou dans la région n’est pas forcément obligatoire. En effet, les candidats n’étant pas domiciliés dans le territoire peuvent tout de même se présenter s’ils sont inscrits au titre de l’une des contributions directes communales (taxe d’habitation, taxe foncière, cotisation foncière des entreprises).

Quels sont les modes de scrutin ?

En fonction de l’élection, le mode de scrutin diffère. Ainsi, les conseillers régionaux seront élus via un scrutin de liste proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. Cela signifie que 75 % des sièges sont répartis proportionnellement entre toutes les listes qui ont obtenu un minimum de suffrages (10 % des suffrages au second tour ou 5 % s’il n’y a qu’un tour). Et les 25 % des sièges restants vont directement à la liste qui est arrivée en tête de l’élection.

En revanche, les conseillers départementaux seront élus par un scrutin binominal majoritaire à deux tours. Cette fois-ci, un seul binôme pourra l’emporter.

Ainsi, le jour du scrutin, les électeurs devront voter :

  • pour le binôme homme/femme qui représentera le canton au sein du conseil départemental ;
  • pour la section départementale avec une tête de liste qui se présente à la présidence du conseil régional.

Quelles sont les missions des conseillers départementaux et des conseillers régionaux ?

Les conseillers départementaux ont plusieurs compétences. Ce sont ces élus qui sont en charge de la gestion des collèges (fonctionnement, entretien, construction, etc.). Ils s’occupent également de la gestion des musées départementaux, des bibliothèques ou encore des infrastructures sportives.

Parmi leurs autres missions : la gestion du RSA et de l’APA, les aides sociales à l’enfance et les dispositifs pour les personnes âgées. Enfin, ce sont également les conseillers départementaux qui sont en charge de la voirie rurale et départementale ainsi que des espaces verts et des services départementaux d’incendie et de secours.

De leur côté, les conseillers régionaux ont d’autres compétences :

  • gérer les lycées ainsi que la formation professionnelle ;
  • participer au développement culturel, économique, social et scientifique de la région ;
  • promouvoir les langues régionales ;
  • participer à l’amélioration de l’habitat et soutenir la rénovation urbaine.

Pour rappel, en raison de la crise sanitaire complétée par un calendrier électoral chargé en 2027, la fin du mandat des conseillers départementaux et régionaux a été fixée à mars 2028.


Élections : y a-t-il des règles particulières en raison de l’épidémie ?

Après les municipales en 2020, les élections départementales et régionales ont été impactées par la crise sanitaire. Dans ce contexte particulier, les maires ont reçu début mai une circulaire de Jean Castex, le Premier ministre, qui précise les conditions d’organisation de ces scrutins.

Ainsi, le port du masque reste obligatoire et du gel hydroalcoolique sera mis à la disposition des électeurs. Par ailleurs, l’accès aux bureaux de vote devrait être limité et un marquage au sol permettra d’établir un sens de circulation.

Enfin, les citoyens en charge de la tenue des bureaux de vote (assesseurs et président) qui n’ont pas été vaccinés pourront avoir des créneaux dédiés dans les centres de vaccination. Selon la circulaire, ils devront recevoir au moins une dose avant le 6 juin. Sinon, ils seront invités à passer un test PCR ou un autotest moins de 48 heures avant le jour du vote. Une recommandation qui ne s’appliquera pas aux électeurs.