Passées À venir

Fête d'Halloween : Attention aux intoxications aux courges

Pour Halloween, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) met en garde sur les intoxications dues aux courges amères. Explications.
Sommaire

Halloween a lieu en pleine saison des citrouilles, potirons, potimarrons, pâtissons et autres cucurbitacées. Pour cette raison, l’Anses invite à être vigilant sur les courges amères qui sont non comestibles et peuvent être source d’intoxications graves.

Fête d’Halloween : Attention aux intoxications aux courges


Les centres antipoisons (CAP) régulièrement contactés

Les CAP font face régulièrement à des cas d’intoxications relatives à la consommation de courges qui ne sont pas comestibles. Entre courge comestible et courge non comestible, la confusion est fréquente.

L’agence sanitaire annonce que certaines courges sont impropres à la consommation car elles peuvent contenir des cucurbitacines, des substances irritantes et amères qui provoquent des douleurs digestives telles que des nausées, vomissements, diarrhées et déshydratation nécessitant une hospitalisation.

Ces substances toxiques, persistantes à la cuisson, sont fabriquées par les courges sauvages pour écarter les insectes prédateurs (chenilles par exemple).

Sachez également que les courges de décoration comme les coloquintes sont toxiques. Celles-ci sont vendues dans les commerces pour une utilisation uniquement décorative.

De 2012 à 2016, les CAP ont compté 353 personnes présentant des symptômes, généralement digestifs, ou une amertume buccale. Il n’y a pas eu de décès, mais dans 4 % des cas, les symptômes étaient des diarrhées sanglantes, douleurs gastriques intenses, déshydratation et/ou hypotension. Certaines personnes intoxiquées ont eu besoin d'une hospitalisation.

Attention aux courges de votre potager

Les courges du potager familial peuvent aussi devenir toxiques à la suite d’hybridation sauvage. Cela a lieu lorsque des variétés amères, décoratives ou « sauvages » cohabitent.

L’Anses conseille, par précaution, d’acheter de nouvelles graines à chaque fois que vous voulez semer.

Comment reconnaitre une courge non comestible et que faire en cas d’intoxication ?

Les courges non comestibles ont un goût amer à la place du goût neutre habituel ou légèrement sucré des courges comestibles.

En cas de perte de connaissance ou de saignements digestifs abondants, contactez par téléphone les urgences médicales au 15. Pour les troubles digestifs, etc., appelez le centre antipoison ou consultez un médecin.

L’agence sanitaire conseille aussi de prendre en photo la courge avant consommation et de garder des restes de repas qui pourront servir à rechercher d’éventuels toxiques.