Passées À venir

Fin de la trêve hivernale dimanche : un point sur la situation des sans-abris et places d'accueil

Dimanche, la période de la trêve hivernale prendra fin. Le ministre du Logement vient d’indiquer que 6 000 places d’hébergement pour les SDF seront pérennisées. Ainsi 145 000 places seront disponibles, toute l’année, en France.
Sommaire

Les 6 000 lits qui vont être pérennisés font partie des 14 000 places ouvertes au cours du plan hiver. Pour rappel, la trêve hivernale s’étale du 1er novembre au 31 mars. Durant ce laps de temps, des lits sont ouverts de manière exceptionnelle dans les lieux d’hébergement et les expulsions locatives sont momentanément arrêtées.

Fin de la trêve hivernale dimanche : un point sur la situation des sans-abris et places d’accueil


« Un effort sans précédent »

« C’est un effort sans précédent. Jamais aucun gouvernement de gauche ni de droite n’a autant pérennisé. Nous continuons avec humilité et détermination à gérer l’urgence et l’après avec le plan « Logement d’abord », a souligné le ministre du Logement Julien Denormandie.

Le plan « Logement d’abord », initié par le gouvernement a pour but de favoriser l’accès au logement social et éviter le parcours tortueux des circuits d’hébergement.

8 000 SDF et 1 500 migrants pourraient se retrouver à la rue

Chaque année, les associations appellent de leurs vœux une pérennisation d’un « maximum de places d’hébergement ». En mars, la FAS (Fédération des acteurs de la solidarité), qui rassemble 800 associations, avait évalué à au moins 8 000 sans-abris et 1 500 migrants le nombre d’individus qui risquaient de dormir dans la rue à partir du 31 mars.

Le milieu associatif est également préoccupé, en ce moment, de voir le phénomène s’accentuer avec la probable remise à la rue de centaines de migrants en région parisienne, si la modification administrative de leurs CHUM (Centres d’hébergement d’urgence pour migrants) a pour conséquence de les priver de logement.

La Maire de Paris souhaite la mise en place d’un plan d’urgence

L’inquiétude apparaît comme « d’autant plus vive que la fin du plan hiver approche », laissant craindre que « plusieurs centaines de personnes » dorment dehors dans les prochaines semaines, a indiqué mercredi 27 mars, Anne Hidalgo, interpellant l’État afin de mettre en place un « plan d'urgence » pour réduire le nombre de campements. Au Nord de Paris, plusieurs campements de migrants venus d’Afrique subsaharienne et du Proche-Orient sont installés.

Suite à l'hiver 2017-2018, 5 000 places avaient été consolidées, sur les 13 000 accessibles dans le cadre du plan hivernal. En 2018, 566 SDF sont décédés dans la rue dans l’hexagone, contre 511 en 2017, d’après l’association « Les morts de la rue », qui comptabilise chaque année ces morts.