Passées À venir

Fin de mois difficile : Casino lance le paiement différé sans frais ou fractionné dans ses supermarchés

L’enseigne Casino suscite la polémique depuis le lancement le 30 avril 2018 de ses nouvelles offres de paiement différé gratuites. Cela va-t-il aider les personnes à lisser leurs dépenses en cas de fin de mois difficile ou est-ce un nouveau risque de surendettement pour les consommateurs ?
Sommaire

En France, contrairement aux États-Unis, les crédits à la consommation sont généralement utilisés pour les « gros achats », entre 300 et 3 000 euros, notamment pour des équipements électroménagers. Mais désormais, il sera possible d’effectuer un paiement en plusieurs fois ou en différé, même pour de petits montants, pour l’achat de produits alimentaires. En effet, la chaîne de supermarchés Casino lance des crédits gratuits sur les courses des ménages à partir de 20 euros d’achat. Qu’en est-il ?

Fin de mois difficile : Casino lance le paiement différé sans frais ou fractionné dans ses supermarchés



Comment fonctionnent ces nouveaux mini-crédits ?

Environ 1 Français sur 5 déclare avoir des difficultés à finir le mois. L’enseigne Casino le remarque par ailleurs dans ses profits qui baissent de 10 % lors de la dernière semaine du mois, avant que les gens ne touchent leurs salaires ou leurs allocations. C’est pourquoi l’enseigne de grandes surfaces a décidé de mettre en place ces crédits qui peuvent être sollicités à partir de 20 euros d’achat, pour les courses alimentaires du quotidien.

« Ce service gratuit est un moyen de faciliter la vie des clients en leur permettant de lisser leurs achats dans le temps. Cette facilité de paiement est possible jusqu’à un certain montant, et calculée selon les habitudes d’achat du client », a expliqué le groupe.

Pour les clients, il suffira de télécharger une application sur leur mobile et d’y enregistrer leurs données de carte bancaire.
Puis au moment du passage en caisse, deux options s’offriront à eux : pour un panier d’achats de 20 à 300 euros, la possibilité de choisir une date de paiement différé jusqu’à 31 jours après l’achat. Le prélèvement sera effectué directement sur le compte du client à la date choisie.

Ou, deuxième option, le paiement en 4 fois pour des montants allant de 50 à 300 euros. Au moment de son passage en caisse, le client souhaitant profiter de l’offre de paiement différé gratuite réglera un quart du prix total de ces achats. Les autres prélèvements seront effectués sur son compte 30 jours, 60 jours et 90 jours après.

Le groupe Casino a précisé que ces possibilités concernent seulement les clients possédant une carte de fidélité et l’ayant déjà utilisé pour réaliser des achats.

Une bonne nouvelle ou un risque pour les consommateurs ?

Matthieu Robin, chargé de mission sur le secteur finances pour l’UFC-Que Choisir, a des doutes concernant l’utilité et la gratuité de ces facilités de paiement : « C’est une forme de crédit et d’avance même si c’est censé être gratuit, car en cas d’impayé ou d’échec de prélèvement, il y aura forcément un recouvrement donc des frais », explique-t-il.

« Nous ne sommes pas du tout opposés au crédit, mais la question qui se pose est celle de l’accoutumance », en particulier pour « les clientèles fragiles qui sont certainement la cible » de cette offre, ajoute-t-il.

Serge Maître, président de l’AFUB (association française des usagers des banques) met également en garde contre ce nouveau système : « Faire un parallèle entre dépenses d’équipements et dépenses alimentaires est dangereux, car si acheter un réfrigérateur reste exceptionnel, en revanche, on mange tous les jours. Lorsque le client devra payer un mois plus tard, ce montant se cumulera avec d’autres dépenses avec le risque de l’endettement. Or, ce sont ceux qui sont à l’euro près qui vont l’utiliser. »