Passées À venir

Grand débat : 66 propositions pour « donner à chacun le pouvoir de vivre »

19 syndicats et ONG se sont alliés et ont proposé ensemble mardi 5 mars une série de 66 mesures ayant pour but d’allier protection sociale de chaque individu et protection de l’environnement. Un point dans cet article.
Sommaire

19 organisations, regroupant des associations, des syndicats, et des mutuelles, se sont accordées sur 66 propositions qui ont été dévoilées ce mardi 5 mars. Ces mesures prônent l’égalité pour tous en ce qui concerne l’accès aux soins, à l’éducation ou à l’emploi, mais aussi des mesures en faveur d’une véritable lutte contre le réchauffement climatique et une meilleure répartition des richesses. Détails dans cet article.

Grand débat : 66 propositions pour « donner à chacun le pouvoir de vivre »


L’union fait la force

Les contributeurs de ces 66 propositions « pour donner à chacun le pouvoir de vivre » sont ATD quart-monde, la CFDT, la CFTC, la Cimade, la FAGE, France nature environnement, France terre d’asile, la fondation Abbé-Pierre, la fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme, Humanité et biodiversité, la Ligue de l’enseignement, le Mouvement associatif, le Pacte civique, les Francas, la Mutualité française, Réseau action climat, le Secours catholique-Caritas, l’Uniopps et l’UNSA.

L’alliance entre ces différentes organisations a pour but de mettre fin au clivage entre mesures sociales et environnementales. Avec ce « pacte écologique et social », elles proposent un autre modèle de société qui nécessite des changements en profondeur.

« Les alarmes retentissent. Qu’elles viennent de nos organisations depuis des années ou plus récemment de citoyens éloignés de la vie publique, ces alarmes disent la même chose. Un modèle de société qui génère autant d’inégalités et d’injustices et met en péril la vie sur Terre de nos enfants et petits-enfants, et de millions d’êtres humains à travers le monde, n’est plus un modèle. C’est un non-sens », déclarent ces organisations.

Une contribution au Grand Débat national

Jusqu’à présent, ces organisations estiment avoir été « insuffisamment écoutées » individuellement, d’où ce regroupement pour créer ces 66 propositions qui seront présentées au cours du Grand Débat national, cette consultation citoyenne qui a été mise en place en réponse à la mobilisation des gilets jaunes.

Ces propositions s’adressent au gouvernement, mais aussi aux chefs d’entreprises, aux élus locaux et aux citoyens. Chacun est invité à se faire entendre et à prendre des décisions à son niveau pour plus de justice sociale, pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique, améliorer la qualité de vie, etc.

Exemples de mesures proposées

Parmi les propositions on peut noter des idées concrètes, mais aussi des directions plus générales à prendre.

Pour les mesures liées au logement, on trouve « garantir l’accès à un logement digne » en encadrant « les loyers dans les zones tendues » ou « revenir sur les coupes opérées sur les aides personnalisées au logement depuis 2017 ». Des mesures concernent aussi l’accès à l’éducation et à un emploi : « faire reculer le poids de l’appartenance sociale sur la réussite scolaire » ou « généraliser les accords de qualité de vie au travail dans les entreprises et administrations. »

D’autres mesures se rapportent à la protection sociale des jeunes et des personnes âgées avec une « garantie jeunes universelle » et une « retraite par répartition avec un niveau de pension qui ne puisse pas être inférieur au SMIC pour une carrière pleine ».

En matière d’écologie et de transition énergétique, on peut noter des propositions telles qu’« adopter une trajectoire de la taxe carbone compatible avec l’accord de Paris et reverser l’ensemble des recettes de la fiscalité écologique aux ménages et au financement de la transition », ou encore « mettre fin aux exonérations de la taxe carbone française pour certains secteurs, en particulier le transport aérien et maritime, les entreprises du marché carbone européen et le transport routier de marchandises ».

Un certain nombre de propositions visent à valoriser un engagement écologique et social des entreprises, comme « adosser la rémunération variable des dirigeants à la performance sociale et environnementale, et pas seulement financière », « plafonner les rémunérations des dirigeants d’entreprise, et encadrer les écarts entre les plus hautes et les plus basses rémunérations », ou encore « supprimer les subventions et mesures fiscales dommageables à l’environnement et à la préservation du patrimoine naturel ».

Puis, d’autres mesures visent à lutter contre les discriminations hommes-femmes ou prônent un accueil digne des migrants.

Le document contenant ces 66 propositions est consultable en ligne.