Hausse du prix du tabac : 30 centimes supplémentaires depuis lundi 13 novembre 2017

Nouveau palier d’augmentation du prix du tabac avant le paquet à 10 € en 2020. Lundi 13 novembre, le tabac a augmenté en moyenne de 30 centimes.

Cela fait déjà un moment que le Ministère de la Santé publique a annoncé une augmentation du prix du tabac progressive pour arriver au paquet de cigarettes à 10 € d’ici 2020. Un nouveau palier est atteint depuis ce lundi 13 novembre 2017, qui sera suivi de 5 nouvelles hausses espacées de plusieurs mois jusqu’en 2020. Découvrez ici les raisons de cette augmentation progressive, et à combien s’élève la dernière en date.

Hausse du prix du tabac : 30 centimes supplémentaires depuis lundi 13 novembre 2017

Pourquoi l’augmentation est-elle progressive ?

Après une stabilité du prix du tabac depuis 4 ans, les augmentations progressives continuent. Les objectifs de l’État sont simples : empêcher la jeune génération d’entrer dans le tabagisme, et diminuer la consommation globale des fumeurs.

La méthode consiste à augmenter progressivement les prix, afin de faire comprendre au consommateur que certes les prix augmentent, mais ça ne s’arrête pas là. Les augmentations continueront, peut-être indéfiniment. Des paliers significatifs sont d’ores et déjà mis en places : ce lundi 13 novembre 2017, c’est une hausse d’environ 30 centimes. 1 € supplémentaire prévu en mars de l’année prochaine, puis 50 centimes de plus en avril 2019, et novembre de la même année. Les deux dernières augmentations prévues en 2020 seront de 50 centimes en avril, puis 40 au mois de novembre, pour enfin arriver à une moyenne de 10 € par paquet.

Ces hausses sont d’ores et déjà annoncées, et se font petit à petit pour ne pas brusquer le consommateur. En effet, cette démarche vise à faire baisser la consommation, et non pas à la délocaliser. Une hausse trop importante et trop rapide pousserait plus facilement le consommateur à trouver une solution plus économique le plus vite possible, plutôt que d’enclencher un processus de désintoxication progressif.

Plus les prix s’envolent en France, plus les consommateurs se rendent dans des pays où le tabac ne subit pas autant de taxes, comme l’Andorre, l’Espagne, ou encore la Belgique. Les buralistes, voyant leur nombre diminuer au fur et à mesure des augmentations du tabac, dénoncent également une recrudescence du trafic illégal de paquet de cigarettes. La diversification des services proposés par ces commerces ne suffirait pas à les maintenir hors de l’eau face à ces deux nouveaux concurrents hors d’atteinte de toute nouvelle taxe de l’État français.

Une hausse moyenne de 30 centimes du paquet de cigarettes

La hausse survenue ce lundi 13 novembre concerne tous les paquets de cigarettes industrielles, et non pas les paquets de tabac à rouler. La même augmentation ne s’applique pas à toutes les marques.

Par exemple, les paquets de Marlboro et Camel passent de 7 € et 6,90 €, à 7,30 € et 7,20 €. La marque Philipp Maurice, deuxième plus vendue après Marlboro, n’augmente quant à elle que de 10 centimes. La LCB (la cigarette des buralistes) augmente elle de 20 centimes. Quant à la marque News, ainsi que Winston, le prix augmente de 50 centimes, passant donc de 6,50 € à 7 €.

 




Les actualités connexes