Passées À venir

Jour du dépassement : l'humanité a épuisé toutes les ressources de la Terre

Ce 28 juillet 2022, l’ensemble de l’humanité a consommé toutes les ressources de la planète. Pour mémoire, ce jour du dépassement ne cesse d’avancer depuis plusieurs années.
Sommaire

Selon les calculs de l’ONG Global Footprint Network, ce jeudi 28 juillet est le jour du dépassement. Autrement dit, toutes les ressources biologiques que la Terre peut régénérer d’elle-même ont été consommées.

Jour du dépassement : l’humanité a épuisé toutes les ressources de la Terre

Comment est calculé le jour du dépassement ?

Pour connaître le jour du dépassement, l’ONG calcule la biocapacité de la Terre, c’est-à-dire la quantité de ressources écologiques que notre planète peut générer cette année. Puis elle divise ce résultat par la demande en ressources de l’humanité. Enfin, pour connaître le jour exact, elle multiplie ce résultat par 365, soit le nombre de jours dans une année.

Et depuis ces dernières décennies, ce jour ne cesse d’avancer. Ainsi, en 1970, selon Global Footprint Network, le jour du dépassement écologique était le 29 décembre. Puis, dès 1973, il passe en novembre : le 26 novembre. En 1986, toutes les ressources que la Terre peut générer sont consommées par les humains le 30 octobre.

En 1996, il s’agit du 30 septembre puis en 2004 du 30 août. Enfin, sur les 5 dernières années, cette journée continue à être de plus en plus tôt dans l’année, à l’exception de 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19 : le 3 août 2016, le 30 juillet 2017, le 25 juillet 2018, le 26 juillet 2019, le 22 août 2020 et le 29 juillet 2021.

Jour du dépassement : l’humanité a épuisé toutes les ressources de la Terre
Global Footprint Network www.footprintnetwork.org

Notons que l’ONG met fréquemment à jour sa méthodologie. Pour cette raison, toutes les anciennes données sont recalculées chaque année et les dates annuelles du jour du dépassement sont, en conséquence, réestimées.

La WWF estime qu'il est possible de repousser le jour du dépassement de 25 jours en faisant quelques efforts simples, comme diviser par deux le gaspillage alimentaire, réduire la consommation de viande de 20 % ou encore utiliser un moyen de transport alternatif à la voiture pour au moins 15 % des déplacements.

Écologie : la France ne fait pas partie des bons élèves

Selon l’ONG, deux facteurs sont à mettre en avant pour expliquer l’avancée de ce jour du dépassement : une augmentation de l’empreinte carbone de 6,6 % par rapport à l’an dernier associée à une baisse de la biocapacité forestière mondiale.

Notons que tous les pays ne sont pas égaux. Ainsi, selon Global Footprint Network, si tous les humains vivaient comme les habitants des États-Unis, il nous faudrait 5 planètes pour subvenir aux besoins de l’humanité. Les Français ne sont pas non plus de bons élèves, car il faudrait 2,9 planètes pour subvenir aux besoins de tout le monde. Pour mémoire, en prenant en compte tous les humains, il faut actuellement 1,75 planète pour subvenir à leurs besoins.

Jour du dépassement : l’humanité a épuisé toutes les ressources de la Terre
Global Footprint Network www.footprintnetwork.org


Autre donnée révélée par l’ONG : 1,8 France serait nécessaire pour satisfaire la demande des Français en ressources écologiques. Encore une fois, le pays est au-dessus de la moyenne mondiale qui est de 1,7. Notons également qu’il faudrait 7,8 Japons pour satisfaire toute la demande en ressources écologiques des habitants du pays au Soleil-Levant.

Par ailleurs, Global Footprint Network met à disposition un calculateur gratuit afin de calculer son empreinte écologique individuelle. Cela peut être l’occasion de savoir si vous devez faire des efforts sur votre consommation.