Passées À venir

La ligne Eurostar perturbée par la grève des douaniers français

Depuis début mars, les douanes françaises ont entamé une « grève du zèle » pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Avec l’arrivée prochaine du Brexit, les douaniers vont devoir renforcer les contrôles aux frontières, ce qu’ils ont déjà commencé à faire en appliquant strictement la procédure entrainant retards et suppressions des trains Eurostar. Le point dans cet article.
Sommaire

En raison de la sortie prochaine de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, les contrôles aux frontières entre la France et l’Angleterre devraient bientôt être renforcés, provoquant un surcroit d’activité que les effectifs actuels des douanes auront du mal à absorber. Depuis début mars, les douaniers sont en « grève du zèle », contrôlant bagages ou identités en appliquant strictement la procédure et engrangeant retards et annulations de trains Eurostar. Des perturbations sont toujours à prévoir cette semaine. Un point sur la situation.

La ligne Eurostar perturbée par la grève des douaniers français


Les négociations entre l’État et les services des douanes toujours en cours

Les agents des douanes dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. Ils demandent l’augmentation de leur allocation complémentaire et une hausse de leurs effectifs à l’approche du Brexit. Plutôt que de cesser le travail, ils ont opté pour des contrôles « plus poussés » aux frontières, ce qui cause des retards et des suppressions de trains, notamment sur la ligne Eurostar qui relie la France et la Grande-Bretagne.

En réponse au mouvement, le gouvernement a proposé une augmentation de 55 euros net ; ce qui représente une enveloppe de 14 millions d’euros. Cette proposition a été jugée insuffisante par les syndicats qui ont appelé à continuer le mouvement. Selon le site internet d’Eurostar, des perturbations sont à prévoir au moins jusqu’au mercredi 20 mars.

Les voyageurs sont invités à différer leur voyage

Dimanche 17 mars, d’importants retards ont été constatés à Paris et à Londres en raison de la grève des douaniers. En conséquence, ce sont 4 trains qui ont été supprimés.

D’autres trains sont supprimés : 3 ce lundi 18 mars, 2 mardi 19 mars et 3 mercredi 20 mars prévient le groupe ferroviaire sur son site internet. Les voyageurs sont invités à prendre le train « uniquement si nécessaire » et à reporter leur voyage si possible.

« Vous pouvez échanger votre billet sans frais pour voyager à une date ultérieure ou demander un remboursement », apprend-on sur le site de l’entreprise.