Passées À venir

L'alcool est interdit dans les Gorges de l'Ardèche jusqu'au 30 septembre

Cette année, la préfète de l’Ardèche a renouvelé par arrêté l’interdiction de consommer de l’alcool dans la réserve nationale des Gorges de l’Ardèche pour éviter les « accidents dus à l’ivresse ». Le point dans cet article.
Sommaire

Comme chaque année depuis 2010, les boissons alcoolisées seront prohibées dans la réserve nationale des Gorges de l’Ardèche entre le 1er mai et le 30 septembre 2019.

L’alcool est interdit dans les Gorges de l’Ardèche jusqu’au 30 septembre


Une interdiction qui concerne l’espace public

Que les vacanciers qui comptent sur l’apéro de fin de journée n’aient aucune inquiétude. L’alcool est interdit dans la réserve des Gorges de l’Ardèche seulement, et non pas dans tout le département comme l’a écrit par erreur un journal néerlandais.

Cette interdiction concerne l’espace public dans une zone de 32 km entre Vallon-Pont-d’Arc et Saint-Martin-d’Ardèche. Elle ne s’applique donc pas aux campings, hôtels et restaurants ardéchois.

En revanche, elle s’applique aux « bivouacs », les deux seuls espaces où le camping est autorisé : « Il est interdit aux randonneurs et aux utilisateurs d’embarcations de détenir des boissons alcoolisées aux fins de consommation dans les bivouacs de Gaud et de Gournier ou sur le domaine fluvial », peut-on lire dans l’arrêté.

Éviter les comportements à risque

Les Gorges de l’Ardèche se situent à moins de 2 h de Montpellier et sont visitées chaque année par plus de 1,5 million de personnes. Cet afflux de visiteurs oblige les autorités à intervenir quotidiennement pour des incidents plus ou moins graves, souvent sur les airs de bivouac.

L’alcool étant souvent à l’origine d’accidents et les gorges étant un endroit assez dangereux lorsqu’on n’est pas en pleine possession de ses moyens, les autorités tiennent à éviter au maximum les bagarres, les chutes, etc. En clair, à « mettre fin aux nombreux accidents dus à l’ivresse ».

Des contrôles réguliers seront effectués dans la zone concernée par l’interdiction et l’arrêté précise que les contrevenants seront sanctionnés.