Passées À venir

Lancement de la campagne de vaccination gratuite contre la grippe à partir du 6 octobre 2018

L’hiver dernier (2017-2018), la grippe a provoqué environ 13 000 décès. Cette maladie assez banale qui se soigne généralement bien peut s’avérer grave pour des personnes considérées particulièrement « à risque » par l’Assurance maladie. Une grande campagne de vaccination gratuite va donc être lancée à partir du 6 octobre 2018. Qui est concerné ?

12 millions de Français sont considérés comme particulièrement « à risque » par le ministère de la Santé lorsque l’hiver et la grippe arrivent. Ces personnes pourront se faire vacciner gratuitement, ainsi que certains professionnels de santé pour qui la vaccination est également recommandée. Un point sur cette campagne de vaccination qui débutera le samedi 6 octobre 2018.

Lancement de la campagne de vaccination gratuite contre la grippe à partir du 6 octobre 2018


Qui pourra être vacciné gratuitement ?

12 millions de Français sont considérés comme particulièrement « à risque ». Il s’agit de personnes dont la condition physique est déjà fragile. Le ministère de la Santé invite donc les séniors de plus de 65 ans, les personnes touchées par certaines maladies chroniques comme le diabète, une insuffisance cardiaque ou respiratoire, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide, à aller se faire vacciner gratuitement.

Aussi considérés « à risque » en raison de leurs contacts fréquents avec des malades, certains professionnels de santé pourront également obtenir un vaccin gratuit, ainsi que les personnes séjournant ou travaillant dans un établissement de soins ou un hébergement médico-social.

La possibilité d’obtenir le vaccin gratuitement pour les personnes « à risque » ne les oblige toutefois pas à se faire vacciner.

Se faire vacciner grâce au bon de prise en charge de la sécurité sociale

Une partie des personnes à risque recevra un bon de prise en charge par courrier de la part de leur caisse d’Assurance maladie.

Si vous avez déjà été vacciné l’année dernière, rendez-vous chez votre pharmacien qui vous délivrera le vaccin en échange de votre bon. Il suffira ensuite d’aller chez votre médecin généraliste ou de faire appel à une infirmière pour l’injection. Cela ne nécessite pas de prescription médicale.

Pour une première vaccination, il faudra vous présenter chez votre médecin avec votre bon de prise en charge. S’il juge que la mesure est appropriée, il vous fera une prescription pour le vaccin que vous pourrez retirer gratuitement en pharmacie. Pour l’injection, vous pourrez vous rendre chez l’infirmier avec une prescription du médecin ou alors retourner voir votre médecin qui vous vaccinera.

Pour les personnes qui ne peuvent pas être « automatiquement détectées comme à risque » par la sécurité sociale, comme les femmes enceintes, les personnes de l’entourage familial d’un nourrisson fragile ou les personnes souffrant d’obésité morbide, il faudra aller voir votre médecin qui pourra vous faire une prescription du vaccin contre la grippe si besoin. Cette prescription vous permettra d’obtenir gratuitement le vaccin en pharmacie.

Dans 4 régions en France, une expérimentation est en cours où certains pharmaciens peuvent se charger de l’injection du vaccin antigrippe. Cette expérimentation a lieu dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, et Occitanie.

Le vaccin est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie, mais l’injection est payante

« L’injection du vaccin est remboursée au taux habituel, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d’une affection de longue durée (ALD) pour laquelle la vaccination est recommandée », explique l’Assurance maladie sur son site internet ameli.fr.

L’injection est donc remboursée à hauteur de 70 % du tarif conventionnel par la Sécurité sociale s’il est effectué par un médecin lors d’une consultation et à hauteur de 60 % s’il est réalisé par un ou une infirmière.

Concrètement, le vaccin à la pharmacie pourra être obtenu gratuitement par les personnes « à risque », mais l’acte de vaccination par un professionnel de santé, médecin ou infirmier, reste payant et donc à leur charge.



Pour qui le vaccin est-il recommandé ?

Pour certaines personnes, ce n’est pas tant leur santé qui est facteur de risque que leur contact quotidien avec des malades. C’est pourquoi la vaccination est également conseillée aux personnels soignants (infirmiers, médecins, personnel hospitalier…), aux personnes en contact permanent avec des personnes à risque (personnes âgées, malades, femmes enceintes, nourrissons…) comme les professionnels de la petite enfance, les employés d’Ehpad ou de crèche, ainsi que pour les personnes qui travaillent ou sont hébergées dans un établissement de soins ou un hébergement médico-social.

Le vaccin contre la grippe est également conseillé aux familles où il y a des bébés de moins de 6 mois (qui ne peuvent être eux-mêmes vaccinés) « à risque » : des prématurés, des nourrissons atteints de cardiopathie congénitale, de pathologie pulmonaire, etc.

Pour toutes les autres catégories de personnes, le vaccin contre la grippe n’est pas particulièrement recommandé et n’est pas remboursé à 100 % par l’assurance maladie. Libre à vous de choisir de vous faire vacciner ou pas.