Passées À venir

L'attestation pour prendre les transports en commun franciliens aux heures de pointe n'est plus obligatoire

À compter de ce mardi 16 juin, l’attestation employeur nécessaire pour se déplacer dans les transports en commun en Île-de-France aux heures de pointe n’est plus obligatoire. Le point dans cet article.
Sommaire

Depuis le début du déconfinement, sauf motifs impérieux, l’accès aux transports en commun franciliens aux heures de pointe était exclusivement réservé aux travailleurs qui disposaient d’une « attestation employeur ». Ce document, signé et tamponné par les employeurs, permettait aux salariés qui ne pouvaient pas télétravailler de justifier de la nécessité de se déplacer pour se rendre sur leur lieu de travail. Ainsi, grâce à ce sésame obligatoire, les travailleurs franciliens avaient le droit de prendre les bus, métros, RER, Transilien et tramways le matin, entre 6 h 30 et 9 h 30, et l’après-midi, entre 16 h et 19 h. Mais, suite au passage de la région Île-de-France en zone verte, la préfecture de la région francilienne a décidé de supprimer cette attestation dérogatoire de déplacement dès ce mardi 16 juin.

L'attestation pour prendre les transports en commun franciliens aux heures de pointe n'est plus obligatoire


Fin de l’attestation employeur pour favoriser un retour à la normale

Au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a déclaré sur France 2 vouloir redonner « la liberté de circuler en Île-de-France ». C’est la raison pour laquelle elle a expressément demandé la suppression de l’attestation employeur le plus rapidement possible.

Il est important de rappeler que cette attestation avait été mise en place afin de respecter les mesures de distanciation physique dans les transports en commun, très difficile à respecter au vu du nombre d’habitants. L’objectif était de limiter l’affluence des voyageurs dans les bus, métros et RER à 30 % de son niveau habituel.

Pour faciliter cette démarche, Valérie Pécresse a demandé à tous les employeurs de continuer « le lissage des heures de pointe ». Ce procédé consiste à laisser arriver les salariés sur leur lieu de travail entre 6 h 30 et 10 h 30 le matin et les laisser partir entre 15 h 30 et 19 h l’après-midi.

Une levée des restrictions de déplacement dans les transports en commun plus tôt que prévu

Île-de-France Mobilités avait annoncé au quotidien d’information générale 20 minutes avoir demandé « la suppression rapide de l’attestation employeur », d’ici le 22 juin.

Mais, suite au passage de la région Île-de-France en zone verte, le préfet de Paris, Michel Cadot, a pris la décision d’avancer cette date d’une semaine. Par conséquent, l’attestation dérogatoire de déplacement n’est plus obligatoire dans les transports d’Île-de-France à compter de ce mardi 16 juin 2020.

En revanche, le port du masque est toujours obligatoire, et ce, pendant encore quelques semaines. Selon la présidente de la région Île-de-France, cette mesure de protection contre le coronavirus devrait durer « jusqu’aux départs en vacances, jusqu’à la mi-juillet, pour protéger tout le monde ». Le but est d’écarter tout risque de nouveau départ de l’épidémie.