Passées À venir
23 Juillet
31 Juillet

Le gouvernement souhaite réduire la durée des soldes à 4 semaines en 2019

À l’occasion du lancement des soldes d’hiver 2018, la secrétaire d’État à l’Économie a annoncé un projet de loi concernant les périodes de soldes. En quoi consiste ce projet ? Quels sont les changements à venir pour 2019 ?
Les soldes d’hiver 2018 sont lancés, et dureront 6 semaines cette année. Un projet de loi du ministère de l’Économie souhaite apporter quelques changements à cet évènement pour 2019. Découvrez ici quelles sont les propositions du gouvernement pour les périodes de soldes et les raisons de ces changements.

Le gouvernement souhaite réduire la durée des soldes à 4 semaines en 2019

Les soldes d’hiver et d’été réduites de deux semaines en 2019

À l’occasion du lancement des soldes d’hiver 2018 ce mercredi, la secrétaire d’État à l’économie a annoncé un changement concernant la période des soldes. En effet, en accord avec les professionnels du secteur, la période de soldes, été comme hiver, sera réduite de 2 semaines, passant de 6 à 4 semaines.

Le gouvernement justifie ce choix en expliquant qu’une période de plus d’un mois est trop longue, l’intérêt des consommateurs se dilue, et les premiers jours des soldes sont souvent moins rentables que les derniers.

Les professionnels et le gouvernement souhaitent donc rétablir une certaine attraction rendue efficace par l’urgence. Sans pour autant faire une croix sur cette tradition qui tient à cœur aux professionnels comme aux consommateurs, le but est de remettre cette période en valeur, car d’après un sondage de YouGov et MaReduc, la fréquentation de ces périodes baisse d’année en année. En 2016, la fréquentation des soldes d’hiver s’élevait à 61 %, elle est descendue à 57 % en 2017, et une baisse à 54 % est prévue pour celles de cette année.

Le manque du sentiment d’urgence des consommateurs s’explique également par les prix affichés par les commerçants. En effet, de nombreuses ventes privées ont lieu toute l’année, ainsi que quelques promotions ponctuelles dans certains magasins, ce qui donne l’impression aux consommateurs que les prix réguliers affichés toute l’année sont excessifs, et ne représentent pas la vraie valeur du produit. La multiplication de ces ventes au rabais participe aussi au manque d’intérêt pour les périodes de soldes, elle amoindrit l’aspect unique et exceptionnel de l’évènement.

Un Black Friday à la française en proposition

Par ailleurs, la secrétaire d’État à l’Économie a également mentionné un projet de création d’une autre période promotionnelle au niveau national. Elle souhaite créer une sorte de « Black Friday » français, une courte période, de 2 ou 3 jours, de grosses promotions chez tous les commerçants. Ce projet est pour le moment à l’étude, et devra être coordonné par les commerçants eux-mêmes.

La proposition de réduction des périodes de soldes sera intégrée dans le cadre de la loi « Pacte » qui sera proposée par le ministre de l’Économie au printemps de cette année, et sera probablement effective pour les soldes d’hiver de janvier 2019, afin de laisser le temps nécessaire aux commerçants pour se préparer.