Passées À venir

Le nouveau protocole de déconfinement pour les entreprises

Pour encourager la reprise du travail, un nouveau protocole sanitaire pour les entreprises a été publié. Celui-ci a été assoupli et remplace celui qui avait été mis en place le 3 mai dernier. Voici les nouvelles règles applicables en entreprise.
Sommaire

La plupart des Français ont repris le chemin du travail. Pour autant, les conditions sanitaires imposées par le protocole sanitaire en vigueur depuis le 3 mai dernier restaient très contraignantes. C’est pourquoi le gouvernement a dévoilé mercredi 24 juin, un nouveau protocole national de déconfinement pour les entreprises, plus souple. Quelles sont les nouveautés ?

Le nouveau protocole de déconfinement pour les entreprises


Les entreprises concernées

En dépit des quelques foyers épidémiques recensés en métropole et le virus qui circule toujours, la situation reste sous contrôle. De ce fait, le protocole sanitaire en vigueur depuis le 3 mai dernier a été assoupli.

Un nouveau document a été présenté mercredi 24 juin, facilitant un « retour à la normale » sur le plan économique. Il concerne toutes les entreprises.

La distanciation sociale

Jusqu’à présent, un espace de 4 m² devait être respecté entre les salariés d’une entreprise. Cette règle de distanciation n’est désormais plus obligatoire, mais les entreprises peuvent continuer à l’appliquer.

À présent, la distance minimale à respecter entre les salariés est de 1 mètre.

Le port du masque

Concernant le port du masque, celui-ci reste obligatoire lorsque les distances de sécurité entre les salariés ne peuvent être respectées ou en cas d’interaction avec un groupe d’individus qui n’en portent pas.

Pour les salariés qui effectuent des déplacements dans un même véhicule, le port du masque est également obligatoire.



Le télétravail

S’il était largement à favoriser, le gouvernement fait volte-face concernant le télétravail. Il n’est plus « la norme ». Cependant, il peut toujours être proposé en continu ou par intermittence par les entreprises qui le souhaitent. Cela permet notamment d’envisager un retour progressif au sein des locaux.

Les employés à risque

Les personnes vulnérables peuvent quant à elle continuer à télétravailler. Il en est de même pour les salariés qui vivent avec une personne à risque. Pour cela, une demande doit être adressée à l’employeur.

En cas d’impossibilité pour ces personnes de poursuivre en télétravail, les entreprises doivent mettre en place des mesures de protection renforcées : port du masque, aménagement des postes de travail, lavage régulier des mains, etc.

Un référent Covid-19

Désormais, un référent Covid-19 doit être désigné dans toutes les entreprises. Au sein des petites structures, le dirigeant peut endosser ce rôle.

Le rôle du référent est de s’assurer que les règles sanitaires soient bien appliquées et d’informer les salariés à ce sujet.

Le nom du référent et les missions qui lui sont attribuées doivent être communiqués à l’ensemble des salariés.