Passées À venir

Le pouvoir d'achat devrait augmenter de 850 € en moyenne en 2019

D’après l’OFCE, grâce à certaines mesures gouvernementales, le pouvoir d’achat des Français devrait augmenter de 850 € en moyenne sur l’année 2019. Un point sur ces prévisions.
Sommaire

Les actions gouvernementales de ces derniers mois ont pu donner un coup de pouce aux familles françaises. C’est du moins ce que révèle une étude menée par l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques). Le pouvoir d’achat serait majoré de 850 € pour les classes moyennes sur l’année 2019. La croissance et la consommation des Français devraient donc s’améliorer.

Le pouvoir d’achat devrait augmenter de 850 € en moyenne en 2019


La politique du Président porte ses fruits

Cela faisait 12 ans que le pouvoir d’achat n’avait pas augmenté de façon aussi significative. Même si les Français restent insatisfaits, le gouvernement a mis en place diverses mesures depuis 2018, ayant finalement abouti à une hausse positive du pouvoir d’achat. En effet, sur la moyenne des 850 € enregistrée par l’OFCE, 440 € sont directement liés aux mesures gouvernementales. Les 4 principales concernées sont la :

  • suppression progressive de la taxe d’habitation
  • suppression des cotisations salariales maladie et chômage
  • mise en place du chèque énergie
  • suspension de la taxe carbone

Ces dispositifs ont été anticipés. Le gouvernement avait prévu de les instaurer plus tard dans le quinquennat d’Emmanuel Macron. Mais pour répondre à l’urgence ressentie, notamment par le mouvement des Gilets jaunes, ils ont été mis en place en amont. Ce sont donc pas moins de 12 milliards d’euros qui ont été injectés par le gouvernement pour le pouvoir d’achat des Français.

Qui profite de cette hausse du pouvoir d’achat ?

D’après l’Institut des politiques publiques, une étude publiée au mois de janvier stipule que les premiers foyers à ressentir les effets des mesures du gouvernement sont les classes moyennes travaillant.

Elles ont pu jouir d’une :

  • revalorisation de la prime d’activité (soit 90 € mensuels pour les personnes percevant le SMIC)
  • exonération d’impôts et de charges sur leurs heures supplémentaires
  • baisse de la CSG pour certains retraités
  • annulation de hausse de fiscalité écologique prévue en 2019

Ces mesures d’urgence ont engendré 10,3 milliards d’euros. De plus, 200 000 sociétés ont répondu à l’appel d’Emmanuel Macron pour le versement d’une prime défiscalisée. De ce fait, plus d’un milliard a pu être redistribué aux salariés.

Si certains foyers profiteront de ce surplus, d’autres en revanche préféreront mettre l’argent perçu de côté.

Cette augmentation du pouvoir d’achat en 2019 perdurera-t-elle les années suivantes ?

L’objectif du gouvernement est de réduire les inégalités en poussant les Français au travail. En ce sens, la hausse s’inscrit dans le long terme. Elles s’imbriquent parfaitement dans les diverses réformes (fiscales, travail, PACTE, etc.).

En découlera une hausse du PIB par habitant de 1,5 % en 2019 et de 3,2 points d’ici 10 ans, toujours d’après le rapport de l’OCDE du 9 avril dernier. Les bénéficiaires directs de ces réformes ne sont autres que les classes moyennes et populaires qui prendront entre 4 % et 6 % d’augmentation sur leur niveau de vie. Pour les autres, une hausse d’environ 1,6 % devrait être ressentie.

Autre fait important, cette amélioration du niveau de vie actuel ne devrait pas peser sur les générations futures. Cela dit, cette information ne tient pas compte des futures diverses mesures possiblement annoncées par le Président de la République suite au Grand Débat national.

L’étude de l’OFCE.