Passées À venir

Le prix des cigarettes va légèrement augmenter à partir du 22 octobre 2018

À partir du 22 octobre, le prix des cigarettes va augmenter, selon un arrêté paru dans le Journal officiel daté du 30 septembre. Ces modifications n’affectent que peu le tarif moyen d’un paquet de 20 cigarettes, stable à 7,90 €.

Ces dernières années, la lutte contre la consommation de tabac fut au cœur de la politique de santé publique menée par les différents gouvernements qui se sont succédé. À partir du 22 octobre, le prix des cigarettes va de nouveau augmenter de quelques centimes pour certaines références. Un point sur la situation.

Le prix des cigarettes va légèrement augmenter à partir du 22 octobre 2018


Une hausse des prix limitée

Selon un communiqué du ministère de l’Action et des Comptes publics et celui de la Santé : « les prix homologués des paquets de 20 cigarettes demeurent compris entre 7,60 euros et 9,30 euros. Près de la moitié des paquets de 20 cigarettes a toujours un prix égal ou supérieur à 8 euros. »

La hausse sera donc minime. Par exemple, le paquet de 20 Marlboro Red ne variera pas et restera à 8 €, idem pour le paquet de Gauloises blondes. Les Lucky Strike Bleu Classic connaitront une hausse de 10 centimes, passant ainsi à 7,70 €.

Pour le tabac à rouler, les prix des paquets de 30 grammes restent compris entre 9,60 € et 11,10 € et 70 % ont toujours un prix égal ou supérieur à 10,40 €.

En France, ce sont les fabricants de tabac qui fixent les prix de vente, mais l’État peut inciter à des augmentations avec le levier des taxes, dont la part représente plus de 80 % du tarif. Il s’agit de la sixième augmentation des prix du tabac depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité.

Un paquet de cigarettes à 10 € en 2020

Pour diminuer la consommation de cigarettes en France, le gouvernement a planifié une série d’augmentations pour parvenir, d’ici novembre 2020, à un prix de 10 € pour un paquet de 20 cigarettes.

Pour rappel, le tabac, responsable de cancers et de maladies cardiovasculaires, entraine 75 000 décès chaque année, en France.