Passées À venir

Les conseils du ministère de l'Intérieur pour se prémunir des faux vendeurs de calendriers

Comme toutes les fins d'année, les faux vendeurs de calendrier refont surface et ciblent essentiellement des personnes âgées et vulnérables. Quel est le mode opératoire de ces usurpateurs d'identité ? Quels sont les conseils du ministère de l'Intérieur pour se prémunir de cette escroquerie ?
Sommaire

La fin d’année approche à grands pas et les ventes de calendriers commencent comme à l’accoutumée. Certains corps de métier (facteurs, pompiers, éboueurs, etc.) et autres associations vont se présenter à votre domicile afin de vous proposer des calendriers pour l’année 2019. Soyez vigilant, car des arnaqueurs n’hésitent pas à se déguiser et usurper l’identité de ces professionnels. Ces escrocs ciblent principalement les personnes âgées et vulnérables. Il est donc essentiel de sensibiliser les seniors de votre entourage. Informez-vous ici sur le mode opératoire des faux vendeurs de calendriers et prenez connaissance des conseils avisés du ministère de l’Intérieur pour éviter d’être victime de cette arnaque à la fausse qualité.

Les conseils du ministère de l’Intérieur pour se prémunir des faux vendeurs de calendriers


Le retour des faux vendeurs de calendriers

Comme chaque année, l’escroquerie des faux vendeurs de calendriers fait son grand retour et continue de faire des victimes, principalement chez les personnes du troisième âge et les personnes facilement influençables.

Par exemple, samedi 10 novembre 2018, au Havre (Seine-Maritime), 2 hommes âgés de 16 et 21 ans ont été arrêtés par la police après avoir été pris en flagrant délit de fausse distribution. Au moins 5 personnes ont été victimes de ces 2 arnaqueurs qualifiés d’« insistants et agressifs ». Ces derniers prétendaient être membres d’une association pour les jeunes en réinsertion ou pour les enfants malades. « Cela dépendait des maisons », précise une source judiciaire responsable de l’enquête.

Leur technique consistait à prendre l’argent des victimes, bienveillantes, généreuses et heureuses d’aider des jeunes en difficulté, en leur promettant de repasser plus tard pour déposer les calendriers avec le tampon de leur association apposé sur l’almanach.

Des faits similaires ont été recensés un peu partout en France comme à Béziers, La Rochelle, Montpellier ou encore Paris.

Les stratagèmes mis en place par les arnaqueurs

Le mode opératoire des faux vendeurs de calendriers est relativement simple. Ils se présentent comme des représentants de pompiers, de la Poste, d’associations caritatives, d’éboueurs, de la mairie, etc. En endossant l’uniforme du corps de métier qu’ils usurpent, ces escrocs ont pour objectif de vendre des calendriers lambda juste pour gagner de l’argent facilement. Certains profitent également de l’occasion pour repérer les lieux dans le but d’un éventuel cambriolage, puis d’autres passent à l’acte directement. En effet, Laurent Ruff, chef du bureau de la police judiciaire de la division des opérations de la gendarmerie en Normandie, tient à prémunir le grand public sur le fait que certains escrocs peuvent occuper la victime avec un calendrier pendant que leurs complices s’introduisent dans le domicile pour tenter de dérober des objets de valeur.

Dans la plupart des cas, les victimes se rendent compte d’avoir été escroquées que bien plus tard. Certaines sont choquées et d’autres éprouvent un sentiment de honte de s’être fait arnaquer aussi facilement et préfèrent ne pas le signaler à la police ou à leurs proches. Le nombre de victimes de cette escroquerie peut donc en réalité être beaucoup plus important.

Mais attention, il n’y a pas que de faux pompiers, de faux facteurs ou de faux artisans. Les arnaqueurs peuvent également usurper l’identité des policiers. Parfois même, un véritable stratagème digne d’un scénario hollywoodien est mis en place pour mener à bien leur opération frauduleuse.

Le chef de la Sûreté départementale, Nicolas de Golmard, confiait à 76actu le mode opératoire le plus répandu actuellement en Seine-Maritime : « les escrocs opèrent en deux phases : un faux agent des eaux ou autre, qui parvient à entrer chez une victime, puis deux autres personnes qui arrivent, se présentant comme des policiers. Ils vont même jusqu’à simuler une interpellation de leur complice, au domicile de la victime. »

Comment reconnaître un vrai pompier ou tout autre professionnel ?

La saison des calendriers est une période cruciale pour le financement des œuvres sociales des différentes unions de sapeurs-pompiers de France. C’est pourquoi les pompiers tiennent à prendre les devants pour rassurer les habitants en précisant par l’intermédiaire de Frédéric Piano, vice-président de l’USPR (Union des sapeurs-pompiers de Rouen), que les vrais pompiers seront toujours en tenue et muni de leur carte professionnelle, ainsi que d’un calendrier à jour. Après chaque don, ils remettront systématiquement un reçu. Si vous avez le moindre doute, il ne faut surtout pas hésiter à appeler le 18 ou la caserne concernée en donnant le nom du représentant.

Ces informations utiles sont également valables pour identifier tous les vrais professionnels.



Les conseils avisés du ministère de l’Intérieur pour les personnes âgées et vulnérables

Comme chaque année, de nombreux habitants soucieux de récompenser des métiers héroïques comme les pompiers et les policiers, des emplois indispensables comme les facteurs et les éboueurs ou de faire un don à des associations caritatives pour aider leur prochain sont victimes d’escrocs qui n’ont aucun scrupule à usurper l’identité de ces professionnels pour simplement extorquer de l’argent ou cambrioler les habitations.

Face à cette recrudescence, le ministère de l’Intérieur souhaite prodiguer quelques conseils avisés pour éviter que cette arnaque des faux vendeurs de calendriers ne fasse de nouvelles victimes.

Premièrement, il est recommandé de sensibiliser un maximum de personnes âgées ou isolées de votre entourage à cette technique frauduleuse. Demandez toujours la carte professionnelle du vendeur de calendriers. Bien entendu, ne demandez pas celle de votre facteur que vous croisez tous les matins. Il est également conseillé de vérifier que le logo officiel de l’institution figure bien sur le calendrier et de ne surtout pas laisser un inconnu rentrer chez vous, même s’il porte un uniforme et paraît fort sympathique. Enfin, contactez directement le 17 pour signaler toute personne suspecte ou comportement insistant.