Pour la rentrée de septembre 2018-2019, les dossiers d’admission des étudiants étrangers de 1re année sont déjà lancés, et se clôtureront bientôt. Quels sont les délais ? Quels sont les étudiants concernés ?

Les demandes d'admission pour les étudiants étrangers non européens souhaitant étudier en France seront clôturées le 22 janvier 2018


Étudier en France lorsque l’on est étranger non européen est possible. Cela demande un certain nombre de démarches à effectuer dans un délai restreint. Informez-vous ici sur les dossiers à rendre et les délais, ainsi que sur les étudiants concernés.

Les demandes d’admission pour les étudiants étrangers non européens souhaitant étudier en France seront clôturées le 22 janvier 2018

Les demandes d’admission pour la rentrée universitaire 2018 bientôt clôturées pour les étudiants étrangers de 1re année : le point sur les démarches à effectuer

Les étrangers non européens souhaitant étudier en France pour la rentrée 2018 doivent très vite envoyer leur dossier de demande d’admission, qu’ils résident en France ou à l’étranger.

En effet, un dossier de DAP (demande d’admission préalable) est à compléter et à envoyer au plus tard le lundi 22 janvier 2018.

Seuls les futurs étudiants originaires d’un des 41 pays de la liste affiliés à ce programme sont concernés. Ces pays sont : l’Algérie, l’Argentine, le Bénin, le Brésil, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Chili, la Chine, la Colombie, les Comores, le Congo-Brazzaville, la Corée du Sud, la Côte d’Ivoire, la République de Djibouti, l’Égypte, les États-Unis, le Gabon, la Guinée, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, le Japon, le Koweït, le Liban, Madagascar, le Mali, le Maroc, l’île Maurice, la Mauritanie, le Mexique, le Pérou, la République Démocratique du Congo, la Russie, le Sénégal, Singapour, Taiwan, le Togo, la Tunisie, la Turquie et le Vietnam.

Les futurs étudiants doivent compléter une DAP et une demande de visa long séjour étudiant en simultané. Pour cela, il faut créer un compte sur le site Campus France de son pays d’origine, puis utiliser le service en ligne payant Etudes en France. Ce service en ligne permet aux demandeurs de réunir tous les documents nécessaires à leurs différentes demandes, tels que les justificatifs de précédents diplômes, des relevés de notes, ou encore l’attestation de l’examen de langue française.

Les étrangers résidant déjà en France doivent compléter le dossier vert pour leur DAP. Pour les étrangers vivant encore en dehors du territoire français, ils doivent compléter le dossier blanc.

Le cas des étudiants titulaire du baccalauréat 

Si un étranger souhaite étudier en France et est déjà titulaire d’un baccalauréat français, il n’est pas concerné par la DAP, et ne passera donc pas d’examen de langue française.

Il peut directement créer son espace en ligne Études en France. Puis il inscrira ses choix d’établissement sur la plateforme Parcours Sup à partir du 15 janvier 2018.

Les étudiants de 2e année, 3e année, de master et les doctorants

Cette démarche concerne uniquement les étudiants souhaitant intégrer un parcours de première année de licence universitaire, ou une première année commune aux études de santé (Paces).

Si un étudiant étranger souhaite entrer en deuxième ou troisième année universitaire, ou en master, il doit directement se créer un compte sur le portail Études en France et se laisser guider.

S’il est intéressé par un doctorat, aucune de ces démarches n’est nécessaire, il doit directement prendre contact avec les établissements qu’il souhaite intégrer.

Pour les étudiants en architecture, les démarches sont différentes. Pour obtenir les informations nécessaires, il est possible de se renseigner sur le site du ministère de la Culture ou sur archi.fr en contactant les chefs de projet.

 

 
Service privé fourni par DemarchesAdministratives.fr