Passées À venir

Les humains sont capables de reconnaître 5 000 visages selon une étude

Une étude britannique montre que nous aurions la capacité de reconnaître en moyenne 5 000 visages. Un point sur les résultats obtenus et les perspectives de cette recherche.
Sommaire

Combien de personnes pourriez-vous reconnaître ? C’est la question à laquelle des scientifiques de l’Université de York en Grande-Bretagne ont répondu dans une première étude consacrée à ce sujet. Nous serions ainsi susceptibles de reconnaître en moyenne 5 000 visages parmi les personnes de notre entourage, celles croisées dans les transports ou encore les personnalités vues à la télévision. Un point sur les résultats de cette étude.

Les humains sont capables de reconnaître 5 000 visages selon une étude


Les humains capables de reconnaître 5 000 visages

Durant la majeure partie de leur histoire, les humains n’ont eu affaire qu’à de petits groupes d’une centaine d’individus. L’essor des sociétés contemporaines, marqué par le développement continu des transports ou encore l’émergence des nouvelles technologies, a considérablement augmenté le nombre de rencontres humaines, qu’elles soient réelles ou virtuelles. Ces évolutions ont permis à l’homme de mémoriser et de reconnaître toujours plus de visages.

Rob Jenkins, du département de psychologie de l’université de York, et son équipe ont réalisé une étude auprès d’une dizaine de personnes. Tout d’abord, il leur a été demandé de noter le nom et la description de connaissances personnelles présentes ou passées. Puis dans un deuxième temps et à l’aide de milliers d’images, les participants ont dû faire de même avec des personnalités publiques.

Il ressort de cette étude que chacun des sujets a été en mesure de se rappeler ou de reconnaître entre 1 000 et 10 000 visages. « Nous avons constaté que les gens connaissent environ 5 000 visages en moyenne », a ainsi déclaré Rob Jenkins. L’équipe de chercheurs a par ailleurs estimé qu’avec suffisamment de pratique, certaines personnes seraient susceptibles de reconnaître un nombre illimité de visages.

Les perspectives de recherche ouvertes par cette étude

Cette étude nous permet donc d’apprendre que le cerveau humain est capable d’enregistrer un très grand nombre de visages. Mais au-delà de cela, elle ouvre aussi de nouvelles perspectives de recherche, avec des retombées pratiques à la clé.

Cette recherche pourrait en premier lieu aider au développement des logiciels de reconnaissance faciale qui sont de plus en plus utilisés dans les aéroports ou par la police, dans le but de résoudre les affaires criminelles. En effet, « une meilleure compréhension de la reconnaissance des visages chez l’Homme devrait éclairer une meilleure modélisation de ce processus dans les machines », a expliqué Rob Jenkins.

Aussi, elle permettrait aux scientifiques de mieux comprendre les capacités cognitives de l’homme et ainsi déterminer par quels procédés sont identifiés les visages humains familiers, procédés qui demeurent encore obscurs aujourd’hui.