Passées À venir

L'Union européenne rouvre ses frontières aux ressortissants de 15 pays

Mardi 30 juin, les pays membres de l’UE ont décidé de rouvrir les frontières aux voyageurs de certains pays étrangers. Quels sont les pays dont les ressortissants sont de nouveau autorisés à voyager en Europe à partir de ce 1er juillet 2020 ?
Sommaire

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les frontières extérieures de l’Union européenne étaient jusqu’à présent fermées aux ressortissants étrangers. À compter de ce 1er juillet, les ressortissants de 15 pays peuvent de nouveau voyager dans l’espace Schengen, la situation sanitaire dans ces pays étant jugée stable par les états membres de l’UE. Quels sont les pays qui figurent sur cette liste ?

L’Union européenne rouvre ses frontières aux ressortissants de 15 pays


15 pays dont les ressortissants sont de nouveau autorisés à voyager en Europe

Les pays membres de l’UE se sont mis d’accord sur une liste de 15 pays dont les ressortissants sont de nouveau autorisés à voyager dans l’espace Schengen à partir de ce 1er juillet 2020. Cette liste a été difficile à constituer, les pays membres étant tiraillés entre le souhait de relancer leur économie et celui de maintenir un haut niveau de vigilance concernant l’épidémie de Covid-19.

Les états membres ont évalué la sûreté sanitaire des pays concernés notamment en prenant en compte le nombre de nouveaux cas de coronavirus quotidiens (dont le taux ne doit pas dépasser la barre des 16 pour 100 000 habitants). Actuellement, 16 pour 100 000 correspond au taux moyen en Europe où le virus circule toujours.

Les États-Unis, le Brésil et la Russie devront patienter

Les ressortissants d’Algérie, d’Australie, du Canada, de Corée du Sud, de Géorgie, du Japon, du Maroc, du Monténégro, de Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Serbie, de Thaïlande, de Tunisie et d’Uruguay peuvent de nouveau se rendre en Europe. À noter que chaque état membre peut ensuite décider de conserver des restrictions à l’encontre de certains pays, car chaque état reste souverain en la matière.

Les ressortissants britanniques ne sont pas concernés par ces restrictions et sont autorisés à voyager au sein de l’UE. Même chose pour les Suisses, les Norvégiens, les ressortissants du Liechtenstein et d’Islande, dont les pays ne font pas partie de l’UE, mais de l’espace Schengen. Ils sont donc autorisés à circuler librement.

Malgré l’impact économique important lié à l’absence des touristes américains ou russes en Europe, le nombre de cas dans ces pays étant toujours en hausse, l’Europe préfère pour le moment jouer la sécurité de peur d’engendrer une seconde vague de coronavirus. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a toutefois déclaré qu’il espérait une solution « dans les prochaines semaines » qui permette de nouveau les voyages entre l’UE et les États-Unis, vu les implications économiques réciproques. Il est « important pour les États-Unis que les Européens puissent revenir », a-t-il assuré.

La liste des pays autorisés sera actualisée tous les 15 jours

Il en sera de même pour les ressortissants brésiliens, israéliens, indiens ou turcs, qui sont très nombreux en Europe chaque été, mais qui devront patienter encore un peu.

Les ressortissants chinois pourraient être autorisés à revenir en Europe, mais l’UE reste dans l’attente d’accords bilatéraux qui autoriseraient les ressortissants européens à voyager en Chine.

Les pays membres ont fait savoir que cette liste serait actualisée tous les 15 jours en fonction de l’évolution de la situation.