Passées À venir

Méfiez-vous du moustique tigre présent dans 42 départements français !

Le moustique tigre est capable de transmettre plusieurs virus à l’homme. Sa présence est avérée dans 42 départements de France métropolitaine, selon la Direction régionale de la santé (DRS). Quels réflexes mettre en place pour éviter sa prolifération ? Quoi faire en cas de piqûre ?

Prenez garde au moustique tigre ! L’insecte sévit actuellement dans une quarantaine de départements. Le moustique tigre est vecteur de plusieurs maladies graves dont le virus du chikungunya, la dengue et le virus de Zika. Où est-il présent en France ? Que faut-il faire pour éviter sa prolifération ? Détails.

Méfiez-vous du moustique tigre présent dans 42 départements français !



Le moustique tigre présent dans 42 départements français

Chaque année, ce moustique s’installe de manière inquiétante dans de nouveaux départements et il est très difficile de freiner sa progression. Il peut transmettre des maladies graves souvent présentes dans les départements d’outre-mer, mais que les touristes ramènent en France. C’est pourquoi il est recommandé aux personnes qui se rendent à La Réunion par exemple d’utiliser des répulsifs et de porter des vêtements longs leur permettant de se protéger contre les piqûres de moustiques.

Fin avril, la Direction régionale de la santé (DRS) a révélé avoir vu doubler le nombre de départements concernés par la présence de ce moustique en provenance d’Asie. Si le moustique tigre est essentiellement présent dans le sud de la France, il remonte progressivement vers les régions du nord. Il a été observé en Alsace et se trouve également près de Paris. Consulter la carte de présence du moustique tigre en France métropolitaine. On sait aussi que l’insecte a fait son apparition dans les pays voisins, dans le sud de la Suisse et occasionnellement aux Pays-Bas.

Il faut rappeler que sa biologie lui permet de s’adapter aux températures basses. Même ses œufs disposent d’une enveloppe, une sorte de coque qui les protège du froid. Ensuite, lorsque les pluies printanières tombent, les œufs en sommeil pondus l’année qui précède éclosent. Les femelles pondent énormément, entre 50 et 100 œufs tous les 3 à 4 jours. Par ailleurs, les œufs sont résistants aux insecticides ce qui contribue à sa prolifération.

Comment éviter sa prolifération ?

Il est possible de limiter la prolifération de cet insecte en supprimant les eaux stagnantes dans son jardin et en changeant l’eau des vases de manière régulière. L’eau stagnante, même en faible quantité, suffit pour que le moustique y ponde ses œufs et prolifère. La DRS préconise par ailleurs d’enlever les soucoupes des pots de fleurs ou de les remplir de sable, de mettre à l’abri de la pluie tout objet pouvant se remplir d’eau.

Si vous pensez apercevoir le moustique tigre chez vous, prenez-le en photo et envoyez-la à signalement-moustique.fr afin que les autorités sanitaires s’assurent qu’il s’agit bien de cette espèce. Des signalements peuvent aussi être effectués via l’application smartphone I-moustique développée par l’Entente interdépartementale de démoustication atlantique (EID). Vous n’aurez pas de difficulté à reconnaître le moustique tigre. En effet, cet insecte qui mesure moins de 5 millimètres est rayé noir et blanc de manière très contrastée sur les pattes et l’abdomen.

Que faire en cas de piqûre ?

Si un moustique tigre vous pique, ne paniquez pas, car la plupart du temps la piqure est inoffensive.

Sachez toutefois qu’en laboratoire, le moustique tigre est capable de transmettre près de 25 virus dont le chikungunya, la dengue et Zika. Si l’insecte se nourrit du sang d’une personne porteuse d’un de ces virus, celui-ci se retrouvera dans son estomac voire ses glandes salivaires. Le moustique pourra libérer ce virus en piquant une autre personne.

Si vous avez le moindre doute, consulter un médecin ou un pharmacien.