Passées À venir

Négociation salariale : Choisir le moment opportun et les critères à mettre en avant

Selon une étude menée par le cabinet de recrutement Hays, l’entretien annuel est le meilleur moment pour demander une augmentation de salaire à son employeur. En effet, si le travail fourni est satisfaisant, saisissez l’opportunité. Explications.
Sommaire

Bruno Lemaire, ministre de l’Économie, a demandé aux entreprises d’augmenter les salariés offrant de bons résultats. Une requête qui visait surtout les sociétés des secteurs ayant du mal à recruter des employés. Quand et comment demander une augmentation ? Voici ce que vous devez savoir.

Négociation salariale : Choisir le moment opportun et les critères à mettre en avant


Les salaires ont été augmentés de 1,7 % en 2019

D’après les chiffres énoncés par le Medef, en 2019, les augmentations de salaire n’ont pas excédé 1,7 %. Il s’agit d’une donnée plutôt faible étant donné les problématiques que rencontrent certains secteurs pour recruter du personnel qualifié.

Beaucoup d’entreprises paient leurs salariés au SMIC ou à un niveau quasi similaire, ne permettant pas de les « fidéliser » sur leur poste. Pourtant, les salariés sont en droit de renégocier leur salaire et des moments-clés sont plus propices que d’autres.

Saisir les moments opportuns pour négocier

Selon une étude menée par le cabinet de recrutement Hays, le meilleur moment pour demander une augmentation reste l’entretien annuel. Il laisse la porte ouverte aux négociations. Celui-ci a généralement lieu en début ou fin d’année.

Le supérieur hiérarchique direct anime bien souvent cet entretien et une augmentation sur deux est négociée à ce moment-là.

Les salariés et les employeurs sont désaccordés

La qualité du travail du salarié est l’élément incontournable, faisant peser la balance en sa faveur. Il est l’argument légitime et placé en haut de la liste, sur lequel les salariés et les employeurs s’entendent. Mais d’autres éléments entrent également en jeu.

Selon l’étude du cabinet Hays, 50 % des employés estiment que l’augmentation du coût de la vie est également un critère légitime pour demander une augmentation à son employeur. Du côté de l’entreprise, il n’arrive qu’en 5e place sur la liste.

En effet, outre la qualité du travail fourni, la société privilégie d’abord une promotion à un autre poste, l’accession à un nouveau périmètre de poste, un rattrapage à un poste équivalent avec un collègue (notamment pour les femmes depuis l’index d’égalité salariale) et enfin, la santé de l’entreprise.

Vous l’aurez compris, si vous avez décidé de demander une augmentation cette année, il faut jouer sur les critères privilégiés par l’entreprise plutôt que sur l’augmentation du coût de la vie.



Des salariés instables ?

Selon les 1 500 salariés interrogés dans le cadre de l’enquête de Hays, le salaire n’est pas la raison principale pour laquelle les employés quittent leur entreprise.

En effet, à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans », 79 % ont répondu « ailleurs », tandis que 84 % d’entre eux pensent quitter leur employeur dans les 10 prochaines années.