Passées À venir

Pénurie de carburant : quels risques si vous ne pouvez pas vous rendre au travail ?

En raison de la pénurie de carburant, certains salariés ont rencontré des difficultés pour faire le plein. Quels risques s’ils ne peuvent pas se rendre au travail à cause de leur réservoir vide ?
Sommaire

La situation est tendue dans les stations-service de France depuis le début du mouvement social qui touche les raffineries et dépôts de carburant de TotalEnergies et Esso-ExxonMobil. Près d’une station sur trois (29,7 %) était en difficulté d’approvisionnement ce dimanche, avec une rupture partielle ou totale d’au moins un produit. Les salariés qui comptaient faire le plein en prévision de la semaine ont enchaîné les mauvaises surprises : station-essence à sec, file d’attente interminable… Que faire lorsque le réservoir est à sec la veille d’une journée de travail ?

Pénurie de carburant : quels risques si vous ne pouvez pas vous rendre au travail ?

Pénurie d’essence : que risquez-vous si vous ne pouvez pas aller travailler ?

La pénurie de carburant est-elle une raison valable pour ne pas se rendre au travail ? Un salarié risque-t-il de voir son contrat suspendu, voire d’être licencié ? Nombreux sont ceux qui se posent ce type de question, alors que le carburant devient une denrée rare.

Le Code du travail ne prévoit pas ce cas de figure. Toutefois, le salarié peut invoquer la « force majeure » induite par un « événement imprévisible et insurmontable ». La pénurie étant annoncée depuis des jours, il est possible que l’employeur ne la considère pas comme une excuse valable. Et ce, même si des preuves sont apportées : photographie de la jauge vide, des panneaux annonçant une rupture dans les stations-service situées à proximité, etc.

Par contre, un salarié plaidant la bonne foi ne risque pas de sanction. En effet, une absence provoquée par la pénurie d’essence n’est pas une faute professionnelle, si aucune solution n’a été trouvée. En revanche si des alternatives existent, comme les transports en commun, le covoiturage ou le vélo, alors l’absence sera injustifiée.

Bon à savoir : plusieurs outils en ligne aident à trouver du carburant, essence ou diesel, non loin de chez vous, en vous indiquant les stations-service en rupture. Parmi eux, le site collaboratif penurie.mon-essence.fr est actualisé en temps réel grâce aux témoignages des utilisateurs.

Absence au travail : quel impact sur le salaire ?

Une absence au travail engendrée par la pénurie de carburant n’est pas sans conséquence sur le salaire. La journée manquée ne sera en effet pas payée. En sachant que la retenue sur salaire sera proportionnelle à la durée d’absence. Pour éviter un trou sur la fiche de paie, le salarié peut demander à rattraper les heures, poser un jour de congé ou de RTT.

Attention, les absences répétées et injustifiées peuvent entraîner des sanctions plus importantes (avertissement, blâme, voire licenciement).

Professionnels de la santé : des stations-service réquisitionnées

La situation étant particulièrement critique dans plusieurs départements, certaines préfectures ont demandé aux stations-service d’instaurer un accès prioritaire aux professionnels de santé : médecins, infirmiers, ambulanciers, etc. C’est notamment le cas dans :

  • le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme où des files prioritaires ont été créées pour certains véhicules (secours, soins à domicile, etc.) ;
  • l’Aisne qui réserve un accès prioritaire dans plusieurs stations entre 7h30 et 18h pour les services d'urgence et de secours, ainsi que le personnel médical et paramédical ;
  • l’Oise, qui prévoit aussi un statut prioritaire pour les professionnels du milieu médical.

 

Redacteur
Anne-Lise

Après un cursus dans l'édition, je me suis tournée vers la rédaction par passion. Puis l'envie d'informer et de décrypter l'actualité est venue naturellement. Avec un clavier, toujours entre les mains, j'espère réussir à accompagner du mieux possible les citoyens dans la réalisation de leurs démarches administratives.