Passées À venir

Plusieurs universités reportent ou annulent les partiels en raison des grèves contre la réforme des retraites

La réforme des retraites voulue par le gouvernement donne lieu à une grande mobilisation dans tout le pays. En raison des fortes perturbations que cela engendre dans les transports et sur certains campus, quelques universités ont choisi de repousser voire d’annuler les partiels qui devaient débuter lundi 16 décembre.
Sommaire

En raison de différents mouvements de grève contre la réforme des retraites et des perturbations que cela engendre, certaines facultés se voient dans l’obligation de reporter voire d’annuler les partiels du premier semestre. Un point sur la situation.

Plusieurs universités reportent ou annulent les partiels en raison des grèves contre la réforme des retraites


Des examens reportés ou simplement annulés

Beaucoup d’étudiants se rendent à l’université en utilisant le réseau de transport public. Dans certaines villes, les grèves compliquent beaucoup l’accès des étudiants à leur faculté.

À Paris, l’université Diderot a décidé de reporter les partiels de fin d’année au mois de janvier. « Avec les difficultés pour se déplacer, on ne pouvait pas se permettre de maintenir des examens avec beaucoup d’étudiants qui ne pourraient pas venir ». C’est également le cas à Nanterre, Amiens, Poitiers ou Bordeaux.

Ailleurs, quelques épreuves pourraient être annulées et c’est la note du contrôle continu qui servirait à évaluer les étudiants ce semestre. L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne envisage cette option pour certaines épreuves de langue.

Des blocages ont toujours lieu dans certaines facs

Plusieurs campus sont aussi sous le coup de mobilisations contre la précarité étudiante. Dans certaines universités, il est impossible d’accéder aux cours. D’autres établissements sont tout simplement fermés.

À l’université Lyon II, les examens seront aussi reportés. « Les jours de fermeture ont impacté les cours et les révisions, puis il y a eu les gros problèmes pour se déplacer. Ça a formé un ensemble », on fait savoir les dirigeants de la faculté.

« L’élargissement de la mobilisation, à la suite des annonces gouvernementales de mercredi, engendre des contraintes supplémentaires sur le fonctionnement de l’établissement », a expliqué l’université de Rennes, où beaucoup de professeurs sont en grève à cause de la réforme des retraites.

Les examens maintenus dans certaines universités

Les étudiants doivent être vigilants et se renseigner plus précisément auprès de leur université.

En effet, plusieurs établissements maintiennent les examens de fin d’année, même si cette décision ne fait pas l’unanimité. C’est notamment le cas à Cergy Pontoise où 600 personnes ont pourtant voté pour le report des épreuves.