Passées À venir

Prix des fruits et légumes en hausse de 5 % en 2018

L’association Familles Rurales vient de publier ses observations sur le prix des fruits et des légumes en 2018. Qu’en est-il ?

Jeudi 23 aout 2018, l’association Familles Rurales a publié son baromètre qui montre une augmentation globale du prix moyen des fruits et des légumes. L'association souligne aussi la difficulté pour certaines familles d’établir un budget mensuel avec de si fortes variations de tarifs d’une année sur l’autre. Un point sur cette information.

Prix des fruits et légumes en hausse de 5 % en 2018


Une hausse de 4 % sur les fruits, 5 % sur les légumes en moyenne

Entre 2017 et 2018, les prix des fruits et des légumes ont respectivement augmenté de 4 % et 5 %. Le baromètre de l’association Familles Rurales d’où proviennent ces chiffres se base seulement sur des relevés de prix de 8 fruits et 8 légumes, indépendamment de leur qualité. Les prix ont été relevés dans 33 départements, entre le 4 et le 10 juin puis du 2 au 8 juillet 2018.

« Alors que le pouvoir d’achat des ménages se veut relativement "stable" depuis 2011, les prix des fruits et légumes connaissent de très importantes fluctuations d’une année sur l’autre », explique l’association, qui juge difficile « d’y consacrer un budget constant sur la durée » et y voit un frein à « une politique nutritionnelle efficace ». En effet, en matière de nutrition, c’est souvent les familles les plus précaires qui s’alimentent le moins bien.

Seuls 33 % des ménages suivent les recommandations nationales en matière d’alimentation, le fameux « 5 fruits et légumes par jour » et selon l’étude de Familles Rurales, ceci est principalement dû au prix.

Mais pourquoi le prix des fruits et légumes fluctue-t-il autant ?

Les conditions météorologiques qui peuvent énormément varier d’une année sur l’autre expliquent en partie ces évolutions de prix, mais pour l’association « ces importantes variations [de prix] s’expliquent également par l’impact des négociations commerciales entre les distributeurs et leurs fournisseurs, sur lesquelles des réformes sont possibles ».

Pour acheter 1 kg de fruits en 2018, le consommateur doit dépenser 3,91 euros en moyenne, contre 3,76 euros en 2017. Pour les légumes, 1 kg « moyen » coûte désormais 2,25 euros contre 2,14 euros l’année dernière.

Toutefois, ce prix moyen ne donne qu’une vague idée de la réalité, car le prix de chaque fruit évolue séparément. Par exemple, le kilo de pêches a augmenté de 18 % cette année pour atteindre un prix moyen de 3,30 euros, les nectarines ont subi une hausse de 17 %, tandis que le prix des fraises a baissé de 13 % (6,83 euros le kilo en 2018). Le prix moyen des cerises a quant à lui légèrement baissé (-2,1 %, 6,01 euros le kilo).

Au rayon légumes, on notera particulièrement la flambée du prix de la carotte (+ 43 %) qui passe en moyenne à 1,85 euro le kilo. Les courgettes (1,73 euro, +13 %), salades (1,06 euro, +12 %) et poivrons (3,43 euros, +7,5 %) sont également plus chers cette année. En revanche, les prixs des pommes de terre (1,30 euro, -6,5 %) et des tomates (1,88 euro, -10 %) sont en baisse.

Une hausse inégale entre bio et hard discount

Les clients des magasins bio ont pu noter l’augmentation du prix des fruits qui a subi une hausse de 10 % cette année. Le prix des légumes reste à peu près stable (-1 %).

L’association a également comparé les prix d’un panier moyen contenant 16 fruits et légumes. Sans surprise, le panier le moins cher vient des enseignes dites hard discount (46,99 euros le panier de 16 fruits et légumes). On notera que dans les hyper et supermarchés il coutera 2,09 euros de plus (49,08 euros) et 57,05 euros dans les marchés.

Une famille de 4 personnes, composée de 2 adultes et de 2 enfants dépensera donc en moyenne cette année 155 euros par mois pour pouvoir manger ses 5 fruits et légumes par jour préconisés si elle fait ses courses dans une enseigne hard discount et jusqu’à 255 euros mensuels si elle opte pour des produits 100 % biologiques.