Passées À venir

Prix des fruits et légumes : Un panier moyen toujours élevé en 2019

En 2019 en France, le prix des fruits a chuté, tandis que celui des légumes a continué de grimper. Consommer ce type d’aliments n’est pas à la portée de tous. Explications.
Sommaire

Manger cinq fruits et légumes par jour, comme le recommande l’OMS, semble complexe pour quelques Français. En effet, le prix des fruits et légumes reste assez élevé. Même si celui des fruits a chuté en 2019, ce n’est pas le cas des légumes, dont le prix ne cesse de grimper.

Prix des fruits et légumes : Un panier moyen toujours élevé en 2019


L’accès au bio encore discuté

L’association Famille Rurales a publié son baromètre annuel sur le prix des fruits et légumes. En 2019, les prix des fruits issus de l’agriculture conventionnelle ont baissé d’environ 4 % sur un an et 8 % pour les fruits issus de l’agriculture biologique. En revanche, les légumes ont accusé une hausse de 10 % pour les produits conventionnels et de 2 % pour les produits biologiques.

L’association souligne qu’il est compliqué pour certains foyers, de consommer des légumes régulièrement. Il faut compter un budget entre 117 et 222 euros par mois pour pouvoir manger 5 fruits et légumes par jour, pour un couple avec deux enfants. Cela représente entre 10 et 18 % d’un SMIC. Familles Rurales souligne également que les prix des fruits et légumes bio restent trop élevés pour des familles à budget limité. En effet, le prix des paniers double.

Des paniers toujours trop chers

Un panier d’environ 8 kg de fruits de 8 sortes de fruits différents (pommes, abricots, cerises, fraises, nectarines, poires, pêches et melons) revient en moyenne à 30 euros en 2019, contre 31,25 euros l’an dernier. Pour les légumes, un même panier contenant 8 kg (aubergines, carottes, haricots verts, courgettes, pommes de terre, poivrons, salades et tomates) revient à 19,80 euros en 2019, contre 18 euros l’an dernier.

Ce sont les pêches et les pommes qui ont le plus baissé (-16 %), affichant un prix au kilo aux alentours de 2,50 euros. Les tomates en revanche s’achètent au prix de 2,45 euros le kilo, contre 1,88 en 2018. La pomme de terre grimpe à 1,81 euro contre 1,30 l’an dernier.

Les hard discount et les supermarchés sur le banc des accusés

S’il est certes assez complexe pour quelques familles d’accéder à une alimentation basée sur des fruits et légumes, cela n’est pas impossible pour autant. Encore faut-il savoir où les trouver. Dans les magasins hard discount, le prix du panier peut avoisiner les 40 euros, contre un peu plus de 51 euros en supermarché et jusqu’à plus de 90 euros dans les enseignes bio.

Malgré tout, les fruits et légumes bio vendus en grande surface et hard discount, même moins chers qu’ailleurs, sont suremballés ! Un détail qui n’a pas échappé à l’association, bien que son champ d’action se concentre essentiellement sur l’accessibilité des fruits et légumes pour les Français.