Passées À venir

Que faire en cas de contact avec une personne malade du Covid-19 ?

Vous avez côtoyé une personne malade du Covid-19 ? Isolement, test, symptômes : voici les recommandations et les mesures à appliquer.
Sommaire

Vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19 ? Pour savoir quelle conduite adopter, voici les recommandations de Santé publique France, l’Agence nationale de santé publique, ainsi que celles de l’Assurance Maladie.

Que faire en cas de contact avec une personne malade du Covid-19 ?


Quand faire le test ?

Tout d’abord, sachez que vous n’avez pas besoin d’ordonnance pour faire le test de dépistage par prélèvement nasal : celui-ci est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Il existe plusieurs cas de figure :

  • Si vous vivez sous le même toit que la personne ayant contracté le Covid-19, les risques que vous soyez infecté sont plus importants. Vous devez donc réaliser le test immédiatement, en remplissant au préalable un formulaire.
  • Si vous ne vivez pas sous le même toit que la personne malade, vous devez attendre 7 jours après votre dernier contact avec elle. Faire le test plus tôt n’est pas utile, celui-ci risquant d’être négatif alors même que vous êtes infecté.

En revanche, si vous présentez des symptômes de la maladie, que vous viviez ou non sous le même toit que la personne malade, vous devez faire le test au plus vite.

L’importance de l’isolement

Il est ensuite absolument indispensable de vous isoler jusqu’aux résultats du test. Vous pouvez en effet être contagieux même si vous ne présentez pas de symptômes : en vous isolant, vous brisez la chaîne de transmission et évitez ainsi de contaminer à votre tour d’autres personnes.

Le résultat du test est positif

Selon les résultats de votre test, la marche à suivre diffère. Si votre test est positif, vous devez vous isoler au moins 7 jours, davantage si vos symptômes persistent. L’isolement ne doit s’achever qu’après la disparition des symptômes, et au plus tôt 48 h après la disparition de la fièvre.

Ces 7 jours (minimum) d’isolement doivent être suivis de 7 jours durant lesquels vous continuerez à porter le masque, à respecter la distanciation physique et le lavage des mains, même à la maison.

Si votre test est positif et que vous n’avez aucun symptôme de la maladie, l’isolement de 7 jours doit tout de même être respecté, à compter du jour du prélèvement nasal.

Le résultat du test est négatif

Si votre test est négatif et que vous avez tout de même des signes de la maladie, vous devez vous rapprocher de votre médecin traitant. Lui seul sera à même de vous orienter et de décider, s’il l’estime nécessaire, de prolonger votre période d’isolement.

Si votre test est négatif et que vous ne présentez pas de symptômes, tout dépend de votre proximité avec la personne malade :

  • Si vous vivez sous le même toit, vous devez rester isolé et refaire un test 7 jours après la guérison de la personne malade. Si le test est de nouveau négatif, vous devez respecter une dernière période d’isolement de 7 jours. Cet isolement peut être allégé : les sorties sont de nouveau possibles, mais uniquement si elles sont essentielles.
  • Si vous ne vivez pas sous le même toit que la personne malade et que votre test est négatif, vous n’avez probablement pas été contaminé. Vous devez toutefois respecter des mesures d’isolement allégées pendant 7 jours.

Durant votre période d’isolement, vous serez contacté une à deux fois par jour par les services de l’ARS (Agence régionale de santé). Ceux-ci s’assureront du bon respect de l’isolement, et pourront vous mettre en relation avec des professionnels en cas de difficulté logistique, psychologique ou sociale.

Comment surveiller votre état de santé ?

Durant la période d’isolement, vous devez surveiller l’apparition ou l’évolution de signes de la maladie. Il est recommandé de :

  • Prendre votre température deux fois par jour
  • Prendre du paracétamol en cas de maux de tête ou de fièvre
  • Contacter votre médecin traitant si des symptômes inhabituels apparaissent
  • Contacter le 15 en cas de difficultés respiratoires, ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes

Si vous n’avez pas de médecin traitant, vous pouvez composer gratuitement le 0 800 130 000 pour être orienté vers un médecin généraliste.