Passées À venir

Réchauffement climatique : le scénario alarmant de Météo France

Il fallait s’y attendre : 2020 est l’année la plus chaude enregistrée sur la planète, ex aequo avec 2016. Alors que l’alerte au changement climatique résonne depuis déjà plusieurs années, les mesures mises en place ne sont souvent pas à la hauteur de la situation : il faut réagir vite et mieux.
Sommaire

Si le climat a déjà changé, le réchauffement connaîtra vraisemblablement une nette intensification en seconde moitié de siècle. Pour avoir toutes les cartes en main, Météo France a réalisé des prévisions allant jusqu’à la fin du XXIème siècle, et le résultat est alarmant : le réchauffement pourrait s’élever à + 3,9 °C d’ici 2 100.

Réchauffement climatique : le scénario alarmant de Météo France

Le portail DRIAS

Fruit d’une collaboration entre Météo France, le Cerfacs (Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique), l’institut IPSL et le ministère de la Transition écologique, le portail DRIAS met à disposition un jeu de projections climatiques visant à faire évoluer nos sociétés.

À l’aide d’outils parmi les plus performants au monde, les scientifiques ont réalisé un ensemble de simulations prenant en compte les principaux facteurs du changement climatique :

  • la croissance démographique ;
  • les décisions politiques ;
  • les évolutions technologiques ;
  • le développement économique et social ;
  • les comportements individuels.

Toutes ces activités humaines influent sur la composition chimique de l’atmosphère, qui s’avère de plus en plus concentrée en gaz à effet de serre (GES).

Scénarios RCP

Plusieurs scénarios ont ainsi été établis à partir de 30 simulations du DRIAS. Dans son 5ème rapport, le Giec (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) a sélectionné les 3 scénarios les plus représentatifs, appelés RCP (Representative Concentration Pathways).

RCP 2.6

Ce scénario est le plus optimiste : c’est d’ailleurs le seul à respecter les accords de Paris (+ 2 °C maximum par rapport aux températures préindustrielles), avec un réchauffement global inférieur à 1,5 °C.

RCP 4.5

Ce scénario intermédiaire envisage une hausse des émissions de gaz à effet de serre pendant encore plusieurs décennies, avant de se stabiliser puis de baisser avant la fin du siècle. Cela reviendrait à un réchauffement global de 2,2 °C.

RCP 8.5

Il s’agit du scénario le plus extrême, qui ne prévoit aucune régulation des émissions de gaz à effet de serre. On arriverait alors à un réchauffement global d’environ 5 °C.

Quelles répercussions en France ?

Des simulations complémentaires ont été réalisées afin d’affiner les prévisions au niveau régional et d’accompagner l’adaptation climatique des acteurs socio-économiques.

En France, le scénario RCP 8.5 prévoit un réchauffement de 3,9 °C, voire 6 °C en été. Autant dire adieu à la neige en hiver (voire aux gelées) et se préparer à des canicules et des sécheresses interminables en été.

Sud-est de la France

La région du sud-est, déjà réputée pour ses fortes chaleurs estivales, pourrait connaître un réchauffement de 1 °C supplémentaire par rapport au reste de la France. L’arc méditerranéen, la vallée du Rhône et de la Garonne sont particulièrement concernés, avec des vagues de chaleur risquant de s’étaler sur 1 à 2 mois ininterrompus.

En montagne

Les Alpes et les Pyrénées subiront de plein fouet le changement climatique, avec une chaleur particulièrement intense résultant en une disparition de la neige en moyenne montagne.

Territoire national

Le reste de la France ne sera pas épargné par la tendance générale. On prévoit par exemple une raréfaction extrême des pluies en Bretagne. Par ailleurs, il faut s’attendre à une généralisation du phénomène de « nuits tropicales », ce qui signifie que la température ne descendrait que rarement en dessous de 20 °C lors des nuits d’été.