Passées À venir

Rentrée universitaire 2019-2020 : Gel des frais d'inscription et hausse des bourses étudiantes

Mardi 20 août, le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé une revalorisation des bourses sur critères sociaux et le gel des frais d’inscription à l’université pour la rentrée 2019-2020. Le point dans cet article.
Sommaire

Pour compenser les dépenses de la rentrée qui augmentent chaque année un peu plus, le gouvernement a annoncé le gel des frais d’inscription à l’université pour la rentrée 2019-2020 et une revalorisation de 1,1 % des bourses attribuées sur critères sociaux.

Rentrée universitaire 2019-2020 : Gel des frais d'inscription et hausse des bourses étudiantes


Le coût de la rentrée universitaire jugé « trop élevé »

La FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) a récemment publié une étude qui montre une hausse des dépenses liées à la rentrée à l’université. Elle dénonce pour cette année une augmentation de 1,96 % par rapport à l’an dernier. Cela est notamment dû aux « frais courants » qui ont fortement progressé : + 2,73 % pour le logement, la nourriture, les transports, etc. Les achats de fournitures, de matériel dont ils ont besoin pour étudier, ainsi que les mutuelles sont également en hausse.

« Le coût de la rentrée est bien trop élevé pour permettre une réelle démocratisation de l’enseignement supérieur. Les familles de classes modestes et moyennes en pâtissent quotidiennement », selon la Fage. « Trop nombreux sont les étudiants dans l’obligation de se salarier pendant leurs études, de renoncer aux soins, à des loisirs ou à une alimentation correcte », explique la fédération.

Le second syndicat étudiant, l’UNEF, a pour sa part déploré une hausse du coût de la vie étudiante de 2,8 % pour 2019.

Le gouvernement tente de compenser la hausse du coût de la rentrée à l’université

L’État a décidé de s’engager en faveur des étudiants. Parmi les mesures prises pour la rentrée universitaire 2019-2020, une légère revalorisation des bourses sur critères sociaux versées par les CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires). Leur montant augmente de 1,1 %, a fait savoir le ministère de l’Enseignement supérieur dans un communiqué. Cela représente une enveloppe de 46 millions d’euros supplémentaires.

Concernant les frais d’inscription à l’université, le ministère a annoncé qu’ils seront « gelés », c’est-à-dire qu’ils n’augmenteront pas par rapport à l’année dernière. Ainsi, pour une inscription en licence comptez 170 €, et 243 € pour un master. Les doctorants doivent quant à eux débourser 380 €.