Passées À venir

Report des examens : les étudiants peuvent s'inscrire à une formation avant l'obtention de leur diplôme

De nombreuses universités ont décalé les examens en raison de la crise sanitaire. Comment faire pour s’inscrire avant l’obtention du diplôme ?
Sommaire

En raison de l’épidémie de Covid-19, de nombreux examens ont été décalés, conformément aux mesures de précaution sanitaire. Que faire si l’étudiant n’a pas reçu son attestation de réussite au moment de son inscription ?

Report des examens : les étudiants peuvent s’inscrire à une formation avant l’obtention de leur diplôme

Des sessions d’examens décalées

L’épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement décidées par le gouvernement ont eu comme conséquence, pour de nombreux étudiants, de décaler leurs sessions d’examens.

Les facultés ayant eu carte blanche pour s’organiser, certaines universités ont fait le choix de maintenir ces sessions, quand d’autres les ont reportées au mois de septembre. Pour les étudiants qui préparent ces examens décalés, il ne sera donc pas possible de présenter comme prévu l’attestation de réussite au moment de s’inscrire pour les enseignements de l’année à venir.

Une inscription temporaire

Un décret paru au Journal officiel le 1er août 2020 clarifie la situation. Il est exceptionnellement possible, en raison du contexte sanitaire et des reports de sessions d’examens, de s’inscrire temporairement sous réserve de présentation de l’attestation de réussite au plus tard le 31 décembre 2020.

Ce décret, comme il est possible de le lire en introduction du texte, « permet aux étudiants dans tous les cas de pouvoir suivre les enseignements de la formation dans laquelle ils ont été autorisés à poursuivre des études sans attendre la réussite au diplôme conditionnant l’accès au cursus. Les établissements doivent donc inscrire temporairement ces étudiants qui ont quatre mois pour justifier de la réussite à leur diplôme à compter de la rentrée universitaire. »

Seuls sont concernés les étudiants qui préparent, au titre de l’année universitaire 2019-2020, un diplôme national, un diplôme d’établissement ou un titre d’ingénieur diplômé et qui ne l’ont pas encore obtenu le 2 août, date d’entrée en vigueur de ce décret.

Tous les établissements relevant du ministre chargé de l’Enseignement supérieur doivent appliquer ce décret, à l’exception des établissements sous tutelle conjointe.