Passées À venir

Transition écologique : de nombreux emplois à pourvoir

La transition énergétique pourrait générer jusqu’à 900 000 emplois dans l’hexagone d’ici 2050. Que ce soit dans le secteur des déchets, de l’énergie ou encore des transports, l’éventail des professions est large. Dans le développement durable, les opportunités seront donc nombreuses dans les années à venir. Faisons le point.
Sommaire

Les professions de la transition écologique rassemblent les métiers dits verts, c’est-à-dire ceux qui ont une dimension environnementale. Cela représente aujourd’hui 4 millions d’emplois dans le domaine, occupés par des titulaires du CAP au Bac+8. Ces activités peuvent aussi bien convenir aux personnes en reconversion qu’aux jeunes. Un point sur ces nouvelles opportunités.

Transition écologique : de nombreux emplois à pourvoir


Des opportunités dans la filière bois

Globalement, la filière bois représente plus de 400 000 emplois. En 2017, l’économie verte représentait 16,5 % des offres d’emploi sur le territoire français. Soit une hausse de 17 % par rapport à 2016. Un potentiel qui concerne plusieurs branches.

Parmi les filières génératrices d’emploi, il y a celle du bois-énergie avec des professions telles qu’ingénieur agronome ou gestionnaire de plateforme. Plusieurs débouchés émergent aussi dans la construction bois qui est en plein essor, la filière de la scierie, ou encore les travaux forestiers.

Vous pouvez retrouver plus de détails sur les opportunités du secteur sur le site Métiers Forêt Bois.

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe

Le secteur de la méthanisation est aussi créateur d’emplois. Il rassemble par exemple des professions comme équipementiers pour les digesteurs, ingénieurs d’étude en méthanisation, ou encore collecteurs de biodéchets.

Du côté des énergies renouvelables, des opportunités existent avec des professions comme chef de projet éolien ou technicien de maintenance éolien qui sont en plein essor. D’après France énergie éolienne, la filière a généré 4 emplois par jour en 2017.

L’économie circulaire en plein essor

Autre secteur en développement : la transformation et la valorisation des déchets, avec des professions variées comme équipier de tri (éboueur ou agent de tri), agent technico-commercial ou encore responsable d’exploitation. Des métiers de sensibilisation aux bonnes pratiques de tri ont également émergé comme ambassadeur de tri.

Dans cette économie circulaire, les recycleries qui œuvrent au réemploi et à la réparation des produits génèrent des opportunités d’emploi.



La rénovation énergétique : secteur porteur

Les métiers liés à l’installation de matériel innovant permettant de mieux maîtriser sa consommation d’énergie sont en plein développement avec des postes comme techniciens thermiciens (spécialisés dans le chauffage et la climatisation), électrotechniciens ou encore domoticiens. De nouvelles professions apparaissent aussi comme coordinateur de projet de rénovation énergétique de bâtiments.

L’agriculture bio offre aussi des perspectives

Pour finir, l’agriculture bio a connu un développement important. Sur la période 2012-2017, le secteur a généré 49 200 emplois de plus d’après les chiffres du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Les métiers concernent par exemple la vente au détail, la transformation, mais aussi la distribution.