Passées À venir

Une grande consultation publique sur le grand âge et l'autonomie ouverte depuis le 1er octobre

Agnès Buzin, la ministre des Solidarités et de la Santé souhaite proposer un projet de loi sur le grand âge et l’autonomie en 2019. Pour nourrir sa réflexion, elle souhaite prendre le pouls de la société via une grande consultation citoyenne. Les citoyens sont donc invités à donner leur avis sur les questions de dépendance et de prise en charge des ainés.
Sommaire

Depuis le 1er octobre, le Ministère des Solidarités et de la Santé, en association avec la plateforme Make.org, a lancé une consultation nationale intitulée « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? » Elle vise à recueillir l’avis des Français sur les questions de dépendance et de prise en charge des plus âgés, afin de nourrir la réflexion pour un projet de loi en 2019. Un point sur cette grande consultation.

Une grande consultation publique sur le grand âge et l’autonomie ouverte depuis le 1er octobre


Près de 5 millions de Français âgés de plus 85 ans en 2050

Agnès Buzin parle d’un « système qui a épuisé ses ressources et son élan, et qui ne permet plus aujourd’hui des situations dignes d’un pays comme la France ».

Aujourd’hui dans l’Hexagone, plus d’un million de personnes âgées sont en situation de dépendance. La part des personnes âgées de plus de 85 ans ne va cesser d’augmenter dans les années à venir. Les démographes estiment que près de 5 millions de Français seront âgés de plus de 85 ans en 2050. Les dépenses en lien avec la dépendance devraient donc s’envoler dans les années à venir.

Recueillir des propositions pour améliorer la prise en charge des aînés

Cette consultation se déroulera jusqu’au 1er décembre 2018. Sur le site dédié, chaque personne peut avancer une ou plusieurs idées afin d’améliorer la vie quotidienne des aînés. Il sera aussi possible de donner son avis sur les propositions faites par d’autres citoyens.

Les seniors qui sont autonomes et qui vivent encore chez eux, mais aussi ceux qui résident dans des maisons de retraite seront vivement incités à donner leur avis.

Des propositions qui nourriront la réflexion du gouvernement

Le gouvernement espère recueillir l’avis d’au moins 500 000 personnes.

Les résultats de cette consultation seront examinés grâce à un algorithme, et ensuite transmis au gouvernement. « Les propositions recueillies seront systématiquement classées, regroupées en idées, constituant au final une matière citoyenne totalement inédite dans son ampleur et sa forme, et utile pour bâtir un plan d’action concret, tant du côté du gouvernement que du côté de la société civile », souligne la plateforme Make.org.

Le ministère des Solidarités et de la Santé analysera les propositions pour construire son projet de loi. Les résultats de cette consultation permettront de fixer des priorités pour le plan grand âge qui se prépare.

Parallèlement, des ateliers réunissant des professionnels du secteur auront lieu durant l’automne.



Plusieurs acteurs soutiennent l’initiative

Une vingtaine d’acteurs approuvent cette démarche et vont s’associer au dispositif. Parmi eux des associations telles qu’« Âge d’or de France » ou l’Armée du Salut, des entreprises, mais aussi des médias.

Les résultats seront communiqués de manière officielle le 1er décembre 2018.