Passées À venir

Une plateforme dédiée à la recherche de stage pour les élèves de 3e mise en place par le gouvernement

Promesse tenue par le Président de la République, une plateforme dédiée à la recherche de stage des 3e a été mise en place, avec notamment pour but d’aider les élèves qui n’ont pas de réseau à entrer en contact avec les entreprises accueillant des jeunes en stage. Qu’en est-il ?
Sommaire

Les élèves de 3e qui cherchent un stage ont la possibilité de trouver une quantité de ressources intéressantes sur une plateforme en ligne du gouvernement. Depuis le 18 octobre, ils peuvent commencer à effectuer leur recherche. Un point sur ce qui est proposé sur ce site.

Une plateforme dédiée à la recherche de stage pour les élèves de 3e mise en place par le gouvernement


Des informations et conseils pour leur premier contact avec le monde du travail

Les élèves de 3e peuvent parfois se sentir perdus et démunis au moment de rechercher une entreprise pour effectuer leur stage obligatoire.

Pour bien s’y préparer, l’État, en partenariat avec « des acteurs publics, des entreprises privées, des partenaires associatifs et des clubs d’entreprises », a créé le portail internet monstagedetroisieme.fr.

Sur cette plateforme, les élèves et leur entourage peuvent trouver une mine d’informations leur permettant de mener à bien leur recherche et les réponses à des questions que tout le monde se pose : « Quel est l’objectif du stage de 3e ? », « Dans quelle entreprise peut-on effectuer son stage ? », ou encore « Comment bien réussir son rapport de stage ? ».

La bourse d’offres de stage

Le chef de l’État, Emmanuel Macron, avait promis en mai « que 15 000 stages de troisième seraient proposés par les entreprises et 15 000 autres par l’État pour en faire profiter les jeunes des quartiers en difficulté, en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+) ».

Sur le portail internet, les élèves ont la possibilité de consulter les offres de stage disponibles via un réseau d’organismes partenaires, comme Jobirl qui met en relation les jeunes et les entreprises.

La plateforme « pourra être alimentée tout au long de l’année scolaire par toutes les entreprises et les administrations », peut-on lire dans un communiqué de Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation.