Passées À venir

Une visite médicale pour les conducteurs de plus de 70 ans à l'étude

Les Républicains vont faire une proposition de loi pour que les personnes âgées qui souhaitent continuer à conduire passent une visite médicale d’aptitude à partir de 70 ans à renouveler tous les 5 ans. Un point dans cet article.
Sommaire

En France, le permis de conduire était délivré à vie jusqu’en 2013 et il incombe toujours à chaque conducteur de juger de ses capacités à conduire. En avançant en âge, des changements cognitifs et physiologiques peuvent apparaitre et avoir une incidence sur les réflexes au volant. Une loi va être proposée prochainement pour imposer une visite médicale aux automobilistes qui souhaitent continuer à conduire après 70 ans. Le point dans cet article.

Une visite médicale pour les conducteurs de plus de 70 ans à l’étude


Les personnes âgées au volant

Dès l’âge de 45 ans, les capacités des conducteurs diminuent : baisse de la vue et de l’audition, rhumatismes, moins bonne coordination des mouvements. Cela ne s’améliore pas avec le temps et a une incidence sur l’aptitude à conduire en toute sécurité.

Selon l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), la mortalité des personnes de plus de 65 ans a augmenté de 9 % en 2015 (840 personnes décédées). Elles auraient été particulièrement victimes d’accidents de la route mortels. En 2014, les automobilistes âgés de 75 ans et plus ont eu 1,6 fois plus de risque d’être tués sur la route que les autres tranches d’âge.

Une proposition de loi pour imposer une visite médicale

Il n’est pas question d’interdire aux personnes âgées de conduire, « mais d’instaurer un contrôle — rapide et bienveillant — avec l’âge, pour garantir leur sécurité et celle des autres conducteurs ».

Une visite médicale devrait être effectuée chez un médecin de ville qui pourrait :

  • autoriser la personne à conduire sans restriction
  • limiter la conduite dans certains cas, comme autoriser la conduite seulement de jour
  • prononcer une interdiction de prendre l’autoroute.

La visite médicale serait à renouveler tous les 5 ans.

D’autres pays européens ont déjà mis en place des évaluations des conducteurs plus âgés. « Les conducteurs des Pays-Bas, du Danemark ou de Finlande doivent ainsi passer une visite médicale régulièrement à partir de 70 ans ; dès l’âge de 50 ans en Italie ou au Portugal », est-il précisé dans la proposition de loi.

Une proposition qui ne fait pas l’unanimité

Les chiffres de l’ONISR avancés dans la proposition de loi de la députée de Haute-Savoie, Virginie Duby Muller (LR) diffèrent de ceux plus récents mis en avant par la sécurité routière en 2017 qui montraient que les 65 ans et plus n’étaient à l’origine que de 16,9 % des accidents mortels, soit la tranche d’âge la moins "dangereuse". On observait « une sous-représentation des seniors » dans les accidents et, au contraire, « une surreprésentation des jeunes de 18 à 24 ans ».

En 2018, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’était aussi prononcé "contre" l’idée « de faire passer des tests à toutes les personnes qui ont plus de 60 ans » sur RTL. Pour lui, ce n’est « pas seulement une question d’âge et donc il faudrait peut-être envisager un contrôle régulier de l’état visuel, etc. » pour tous les conducteurs.

Le nouveau permis européen instauré en 2013 n’est désormais valable que 15 ans, et même si pour le moment rien n’est prévu dans ce sens, on pourrait imaginer qu’à l’avenir une visite médicale soit imposée à tous les automobilistes avant de procéder à son renouvellement.