Passées À venir

Vapoter sur son lieu de travail est sanctionné d'une amende à partir du 1er octobre 2017

Il est interdit d'utiliser la cigarette électronique dans tous les lieux de travail collectifs fermés à partir du 1er octobre 2017
Sommaire

Que la cigarette électronique contienne ou non de la nicotine, le vapotage est interdit au travail depuis la loi du 26 janvier 2016, tout comme dans les transports en commun et les établissements accueillant des enfants. À partir du 1er octobre 2017, vapoter sur son lieu de travail sera sanctionnable d'une amende. Cette infraction vise t-elle tous les lieux de travail ?

Vapoter sur son lieu de travail est sanctionné d'une amende à partir du 1er octobre 2017



Quels sont les lieux de travail concernés par l’interdiction de vapoter ?

Au travail, les vapoteurs ne peuvent plus vapoter en "open space". L’usage de la e-cigarette sera sanctionné pénalement si le lieu de travail est affecté à un usage collectif, et s’il est fermé et couvert. Cela s'applique à tous les espaces équipés de poste de travail situés ou non au sein des bâtiments de l’entreprise.

Certains lieux publics ne sont pas frappés par l'interdiction

L'interdiction de vapoter n'est pas applicable dans les lieux de travail accueillant du public. Les vapoteurs sont libres de vapoter, dans les endroits prévus à cet effet, dans les bars, restaurants, discothèques, cafés, cercles de jeu, casinos, débits de tabac, stades, administrations et hôpitaux.

Toutefois, il se peut qu’un règlement intérieur stipule l’interdiction de vapoter dans ces lieux non concernés par le décret.

Signalétique obligatoire et contravention au vapotage

Comme pour le tabac, une signalétique doit être clairement affichée sur le lieu de travail afin d’avertir de l’interdiction de vapoter. L'employeur est libre d'en choisir la forme.

Dans le cas où le vapoteur ne respecte pas cette interdiction, il s’exposera à une amende de 150 €. Si le responsable du lieu de travail a omis la signalétique, il est sanctionnable d'une amende de 450 €.