Passées À venir

Violences faites aux femmes : le 3919 va être accessible 24h/24 et 7j/7

Avant la fin du mois d'août, le 3919, numéro dédié aux femmes victimes de violences, sera accessible toute la journée et pendant toute la semaine.
Sommaire

C’est l’une des mesures phares du Grenelle contre les violences conjugales. La Fédération nationale solidarité femmes (FNSF) et l’État ont signé ce mardi 25 mai 2021 une convention pluriannuelle d’objectifs permettant au 3919 d’être accessible dès la fin du mois 24h/24 du lundi au vendredi et entre 9 heures et 18 heures le week-end. Puis avant la fin du mois d’août 2021, la ligne téléphonique sera accessible 24h/24 et 7j/7.

Violences faites aux femmes : le 3919 va être accessible 24h/24 et 7j/7

Le 3919, une ligne téléphonique pour les femmes victimes de toutes sortes de violences

Le 3919 est une ligne d’écoute destinée à toutes les femmes victimes de violences, que ce soient des violences sexuelles, conjugales, des violences au travail ou encore un mariage forcé. Ce numéro est totalement gratuit et peut être composé par l’entourage de la victime ou par des professionnels.

En appelant le 3919, les victimes profiteront d’un dispositif d’écoute anonyme. Elles pourront être informées de leurs droits et être orientées vers d’autres associations. L’objectif de cette plateforme téléphonique est aussi de soutenir ces femmes victimes de toutes sortes de violences.

L’élargissement des horaires d’ouverture va ainsi permettre à toutes les Françaises y compris celles qui habitent en outre-mer de pouvoir composer le 3919. Par ailleurs, la ligne téléphonique sera désormais accessible aux personnes malentendantes, sourdes et aphasiques.

Une recrudescence des violences depuis le début de la crise sanitaire

Pour rappel, la plateforme téléphonique a été fortement sollicitée pendant le premier confinement du printemps 2020. Entre le 16 mars et le 10 mai 2020, le numéro d’écoute pour les femmes victimes de violences avait reçu 44 235 appels, soit trois plus qu’habituellement. Dans le même temps, le nombre de signalements effectués sur la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr a augmenté de 40 % par rapport à une période « normale ». Un chiffre qui a encore augmenté durant le deuxième confinement avec une hausse de 60 %.

Un sondage réalisé par l’IFOP et publié le 16 mars 2021 montre également une recrudescence des cas de violences conjugales depuis le début de la crise sanitaire. Ainsi, 30 % des femmes victimes disent que les violences verbales, physiques ou sexuelles ont commencé pendant le premier confinement et 13 % peu après.

Alors comme les périodes de couvre-feu et de confinement ont exposé les victimes à un risque accru de violences, le 3919 avait déjà étendu ses plages horaires. Actuellement, il est accessible du lundi au dimanche entre 9 heures et 21 heures.