Passées À venir

Violences sur enfants : Un portail de signalement en ligne

Jusqu’à présent, pour effectuer le signalement d’un enfant en danger — lorsque l’on soupçonne qu’un mineur est victime de violences — on devait contacter par téléphone le 119 (appel gratuit). Cette ligne téléphonique vient d’être renforcée d’un portail internet qui permet d’effectuer un signalement via un formulaire de contact, par écrit, en toute discrétion. Le point dans cet article.
Sommaire

En période de confinement, les autorités s’inquiètent de voir les violences sur enfants augmenter et se rendent compte de la difficulté d’effectuer un signalement par téléphone lorsque la victime vit dans un petit espace confiné avec son agresseur. Un portail de signalement en ligne a donc été ouvert et s’inscrit en complément du numéro d’appel gratuit 119. Les enfants comme les adultes peuvent désormais effectuer un signalement par écrit via un formulaire de contact sur la plateforme allo119.gouv.fr.

Violences sur enfants : Un portail de signalement en ligne


Pourquoi effectuer un signalement auprès du 119 ?

Depuis 30 ans, le 119 répond aux appels concernant des violences psychologiques, physiques et sexuelles commises sur mineurs, mais peut aussi servir à signaler des suspicions de harcèlement, d’exposition à des violences conjugales, de délaissement, de fugues, de dérives sectaires, etc.

Lorsqu’un signalement est effectué, des enquêtes et vérifications sont menées. Elles peuvent déboucher sur la mise en place de mesures de protection pour l’enfant ou d’aide à l’éducation pour les parents.

« Tu es un enfant, un adolescent et tu penses être victime de violences ou que l’un de tes camarades est en danger, tu peux appeler le 119 à tout moment (ton appel sera prioritaire), mais tu peux également nous écrire en utilisant le formulaire “besoin d’aide” », peut-on lire sur la page d’accueil de allo119.gouv.fr.

Que ce soit par téléphone ou via le formulaire du site internet, les signalements sont confidentiels.

Ouverture d’une plateforme internet pour permettre des signalements par écrit

« En période de confinement, les risques de violences sur enfant augmentent et les occasions de les repérer diminuent. Pour un enfant victime, son frère ou sa sœur, ou encore un conjoint non violent, s’isoler pour signaler une violence par téléphone au 119 est difficile dans la période actuelle », a expliqué Adrien Taquet, le secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance.

Depuis le 3 avril 2020, il est possible de « signaler plus discrètement » des faits de violence sur enfant via le portail allo119.gouv.fr. Ces signalements écrits « seront traités suivant un processus similaire aux traitements des appels, avec une priorité donnée notamment aux signalements provenant d’enfants », a précisé Mr Taquet.

Pour un danger grave et imminent, il faut contacter les numéros d’urgence

Le 119 sert à alerter des cas qui ne présentent pas d’urgence vitale ou de danger immédiat.

Si vous êtes victime et que vous vous sentez en danger ou que vous êtes témoin de violences graves, vous devez contacter les services d’urgence : 17, 15, 18 ou 112.