Passées À venir

Vous voulez vendre du muguet ce 1er mai 2024 ? Voici tout ce que vous devez savoir

Pour vendre du muguet dans la rue ce mercredi 1er mai 2024, vous devez respecter plusieurs conditions.
Sommaire

Chaque année, le 1er mai est synonyme de vente du muguet. En effet, ce jour de la fête du Travail voit des fleuristes et des particuliers vendre de petites clochettes blanches parfumées, symboles de bonheur. Retour sur l’histoire de cette tradition ainsi que les règles qui encadrent cette pratique de vente.

Vous voulez vendre du muguet ce 1er mai 2024 ? Voici tout ce que vous devez savoir

Muguet et 1er mai, d’où vient cette tradition ?

Cette tradition a des racines anciennes. Ainsi, selon la légende, lors d’une visite dans le Dauphiné, le roi Charles IX aurait reçu un brin de muguet le 1er mai 1561. Il décide ensuite de perpétuer cette coutume chaque printemps auprès des dames de la cour.

Toutefois, à la fin du XVIIIe siècle, le muguet n’est pas associé au 1er mai mais au 26 avril, alors que l’églantine rouge symbolise le 1er mai. Puis, en 1889, lors de la première journée de la fête du Travail, les manifestants portent un triangle rouge. Celui-ci sera remplacé quelques années plus tard par l’églantine rouge, notamment pour commémorer la fusillade de Fourmies du 1er mai 1891.

Un retour du muguet s’observe à la fin du XIXe siècle. En 1895, le chansonnier Félix Mayol reçoit un brin de muguet de Jenny Cook, qu’il porte lors d’une performance réussie. Cependant, ce n’est qu’en 1941, sous le maréchal Pétain, que le muguet est officiellement lié à la fête du Travail, la fleur blanche étant préférée à l’églantine rouge, jugée trop marquée politiquement par le régime de Vichy.

Quelles sont les conditions à respecter pour vendre du muguet ce mercredi 1er mai ?

Les ventes dans la rue requièrent au préalable une autorisation de la mairie ou de la préfecture. Seule exception ? La vente du muguet le 1er mai. Toutefois, cette pratique est la plupart du temps encadrée par un arrêté municipal pour éviter toute concurrence déloyale avec les fleuristes. En règle générale :

  • vous devez vendre du muguet en petite quantité ;
  • votre muguet doit avoir été cueilli dans les bois ou dans votre jardin. Attention, en forêt publique, la cueillette du muguet doit être autorisée par le propriétaire forestier ;
  • vous ne devez pas vous installer trop près d’un fleuriste ;
  • vous ne devez pas gêner la circulation des piétons et des voitures ;
  • vous ne pouvez pas utiliser des chaises, des tables et des tréteaux pour votre point de vente ;
  • vous ne devez pas ajouter des fleurs ni vendre votre muguet avec un emballage.

Bon à savoir : avant de vendre du muguet le ce mercredi 1er mai, rapprochez-vous donc de votre mairie pour savoir ce que vous pouvez faire ou non.

Que risquez-vous si vous ne respectez pas la réglementation ?

Le non-respect de ces directives peut entraîner une amende forfaitaire de 300 €, qui peut être réduite à 250 € si vous payez dans les 15 jours ou augmentée à 600 € si vous payez après 45 jours. Et, si vous refusez toujours de vous en acquitter, vous risquez jusqu’à 6 mois de prison et 3 750 euros d’amende.

En outre, les forces de l’ordre peuvent saisir et/ou détruire les brins de muguet que vous vendez illégalement.


 

Redacteur
Olivier

D’un naturel curieux, aimant écrire et féru d’actualité, je me suis rapidement orienté vers la rédaction web. Après un détour par la PQR (presse quotidienne régionale), me voici désormais sur démarches administratives, avec toujours la même envie : celle de vous informer le mieux possible.