Passées À venir

Arnaque bancaire : Attention au SMS frauduleux qui vide les comptes en banque !

Une nouvelle arnaque bancaire visant les détenteurs de smartphones est en plein essor. L’objectif de ce nouveau mode de piratage est de vider les comptes en banque avec un simple SMS. Quel est le mode opératoire des hackers ? Comment agir si vous êtes victime de cette cyberattaque ?
Sommaire

Le 19 novembre 2019, l’AFUB (Association française des usagers des banques) a tenu à mettre en garde les détenteurs de smartphones sur la nouvelle arnaque bancaire du moment. La technique frauduleuse consiste à envoyer un lien par SMS sur les téléphones portables des particuliers avant de vider leur compte en banque. Il faut être extrêmement vigilant, car cette énième escroquerie se répand rapidement et commence à faire des dizaines de milliers de victimes à travers la France. Faisons le point ensemble sur ce mode de piratage, les réflexes à adopter pour se prémunir de cette arnaque et la marche à suivre pour obtenir le remboursement des sommes dérobées.

Arnaque bancaire : Attention au SMS frauduleux qui vide les comptes en banque !


De plus en plus de ménages français sont victimes de fraude bancaire

L’ère du numérique a révolutionné notre monde et les NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication) sont devenues indispensables dans notre quotidien. Malheureusement, cette révolution technologique a créé un nouveau fléau : la cybercriminalité.

En effet, le nombre de pirates informatiques mal intentionnés ne cesse de croître et des milliers de personnes sont victimes chaque jour de cyberattaque (rançongiciel et hameçonnage, chantage à la webcam prétendue piratée, etc.). Ces hackers recherchent constamment des failles de sécurité pour contourner les différentes protections matérielles et logicielles. Leur objectif est simple : extorquer de l’argent.

Les escroqueries par débits frauduleux progressent d’année en année. Selon le dernier rapport de l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales), le nombre de ménages victimes d’au moins un retrait frauduleux sur leur compte bancaire a plus que doublé en 6 ans. Il est passé de 500 000 en 2010 à 1 210 000 en 2016.

L’ONDRP estime que le coût de la fraude sur l’ensemble des moyens de paiement — à savoir la carte bancaire, le chèque, les virements ou les prélèvements — émis en France s’élève à plus de 800 millions d’euros en 2016.

Une technique frauduleuse très sophistiquée en plein essor

Invité de l’émission RTL Midi du 19 novembre 2019, le président et porte-parole de l’AFUB, Serge Maitre, a tenu à alerter le grand public sur la dernière arnaque bancaire à la mode.

L’escroquerie est particulièrement sophistiquée : un expéditeur inconnu envoie un SMS sur votre smartphone et vous invite à cliquer sur un lien pour consulter une page Web. Ne cliquez surtout pas dessus, car ce lien contient un virus qui infectera immédiatement votre téléphone portable. Et si vous avez téléchargé l’application mobile de votre banque, ce malware permet aux hackers d’avoir accès à vos comptes bancaires et de les vider intégralement. En effet, la mission de ce logiciel malveillant est d’enregistrer toutes vos données de connexion dès que vous accédez à votre compte en banque.

Attention, certains hackers n’hésitent pas à usurper l’identité de votre banque. Par exemple, le 31 janvier 2019, une cliente a reçu un SMS l’invitant à mettre à jour l’application de sa banque. Étant persuadée que le message provenait de sa banque et sans se douter de quoi que ce soit, elle se connecte à son application et valide la mise à jour demandée. Deux jours plus tard, son compte a été débité de 6 000 euros.

Certes, cette technique frauduleuse ne date pas d’aujourd’hui, car elle existe depuis de nombreuses années. Mais, ce qui inquiète réellement l’AFUB et les autorités c’est que le phénomène commence à prendre de l’ampleur et les sommes dérobées sont de plus en plus importantes.

Des arnaques bancaires en hausse de 40 % sur les 6 derniers mois

Le président de l’AFUB appelle à la plus grande vigilance. Il estime que cette arnaque bancaire est « une très grosse préoccupation » et précise qu’il s’agit du « deuxième sujet de réclamation et de dénonciation » que l’association reçoit actuellement.

Lors de son entretien téléphonique avec RTL, Serge Maitre explique que le but originel de cette nouvelle cyberattaque n’est pas de cibler directement les consommateurs, mais les établissements bancaires. Ce sont les banques les principales cibles de ces attaques. Le porte-parole de l’AFUB confie qu’il est facile de savoir quelle banque en particulier est visée, il suffit de regarder le nombre de dénonciations de la clientèle.

De plus, l’association a constaté que les hackers changeaient régulièrement de cible et qu’un nouvel établissement bancaire était visé tous les 6 mois ou tous les ans. Mais malheureusement, à chaque fois, ce sont les clients qui pâtissent de cette fraude très sophistiquée.

Selon RTL, plus de 61 000 infections de ce type ont été répertoriées par les autorités françaises entre mars et octobre 2019. Ce chiffre représente une hausse de 40 % par rapport au mois de mars dernier.



Les réflexes à adopter si vous êtes victime de cette arnaque bancaire

L’AFUB vous conseille de surveiller attentivement vos comptes bancaires afin de repérer rapidement tout débit frauduleux. Serge Maitre rappelle que le montant moyen de la fraude bancaire est de 12 000 euros. Il est donc facile de s’en rendre compte, car les montants prélevés par les hackers sont de plus en plus élevés.

Lorsque vous constatez un débit frauduleux, vous devez contacter immédiatement votre banque pour faire opposition à tous les virements bancaires. Il est important de réagir le plus vite possible et de montrer votre réactivité. Ainsi, votre banque ne pourra pas vous accuser de négligence et il sera plus facile d’obtenir le remboursement des sommes qui vous ont été dérobées.

Pour demander un remboursement, il faut obligatoirement adresser une lettre recommandée au directeur de votre agence bancaire et expliquer que vous avez été victime d’une arnaque.

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire, plus de 90 millions d’euros ont été remboursés par les banques en 2018. En revanche, des centaines de millions d’euros n’ont toujours pas été restitués aux victimes de cette fraude bancaire. Si tel est votre cas, l’unique recours que vous avez est de saisir l’AFUB et de porter l’affaire devant le tribunal. Il est à noter que la procédure peut s’avérer particulièrement longue, mais il y a des chances qu’elle aboutisse en votre faveur.

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires ou bénéficier d’une aide dans vos démarches, n’hésitez pas à contacter l’AFUB.